French Dutch English German Italian Russian Spanish

Actualités

Accueil Actualité Actualité LOUP : Une grande enquête sur l'Ubaye dans Libération

LOUP : Une grande enquête sur l'Ubaye dans Libération

Liberation-enquete-loups-UbayeL'auteur de la trilogie des "Barcelonnettes", Anne Vallaeys, est revenue en Ubaye pour enquêter sur les conséquences de la présence du loup pour les éleveurs. Son enquête a été publiée dans le journal LIBÉRATION du samedi 19 novembre 2011. 

Anne Vallaeys et Alain Dugrand, les auteurs de la trilogie "Les Barcelonnettes" ont fait découvrir à la France entière l'émigration des gens de l'Ubaye vers le Mexique. C'était il y a une vingtaine d'année. Depuis, chacun d'eux a écrit une bonne dizaine de livres. Cet été, en vacances à Barcelonnette, Anne Vallaeys a découvert le problème du loup dans les alpages, d'autant que de grosses attaques, faisant plus de 120 victimes dans les troupeaux d'ovins, venaient d'avoir lieu. De retour dans la région parisienne, Anne Vallaeys, qui a déjà publié des ouvrages consacrés aux relations de l'homme et de l'environnement ("Sale temps pour les saisons", "Fontainebleau, la forêt des passions"), a aussitôt proposé à Libération une relation de la situation du loup en Ubaye. Le journal lui a offert carte blanche. Elle est revenue une semaine dans la vallée en septembre, où elle a rencontré nombre de protagonistes de ce "dossier" loup.

Extrait de l'article d'Anne Vallaeys :

"Plombier-chauffagiste autrefois, devenu éleveur par passion, Yves Derbez est obsédé par ce qu'il a découvert. Un mouroir sous le ciel, des souches de broussailles noircies de boyaux et de sang caillé, carcasses renversées, sanguinolentes, panses gonflées, membres roides, des brebis estropiées, éventrées, mamelles déchirées, chairs lacérées, et sur ce carnage le bêlement rauque des femelles désemparées, en quête des agneaux terrorisés. « Je n'avais pas compris tout de suite, mais la chienne de garde avait été attaquée aussi, les loups l'avaient chopée à la cuisse. Elle avait dû beaucoup travailler, elle était épuisée... » Le parc, effondré, révèle la stratégie du prédateur, son art de déjouer l'obstacle. Les loups attaquent en duo d'ordinaire, l'un distrait les chiens, tandis que l'autre, tapinois, frôlant les fils presque, rôde autour de l'enclos électrifié, soulevant ce mouvement de panique où les brebis, affolées, ramassées, chahutent la frêle clôture protectrice..."

Lire la suite de l'article La part du loup