French Dutch English German Italian Russian Spanish

Actualités

Accueil Actualité Actualité Un stress post-traumatique chez les éleveurs

Un stress post-traumatique chez les éleveurs

Subir une attaque de loups n'est pas sans conséquences sur la santé des éleveurs. Selon le docteur Nathalie Bugeaud, médecin du travail à la MSA Ardèche-Drôme-Loire, l'éleveur subit un véritable choc, pouvant entraîner un syndrome post-traumatique qui peut le conduire jusqu'au suicide. Un éleveur va bientôt passer devant la justice pour avoir craqué et pris à parti des gardes du parc du Mercantour. On comprend mieux l'état psychique particulier dans lequel se trouvait probablement cet homme après avoir subi plusieurs attaques par semaine sur son troupeau durant l'été 2012. « Il y a un choc immédiat, commente le docteur Nathalie Bugeaud, médecin du travail à la MSA Ardèche-Drôme-Loire (1). L’éleveur est horrifié. Le risque, c’est qu’il s’isole et qu’il développe ultérieurement un syndrome de stress post-traumatique (flash-backs, cauchemars…). Il peut sombrer dans la dépression et cela peut le conduire jusqu’au suicide. »

L'article complet "Le loup dans la bergerie" avec le témoignage du Dr. Bugeaud