French Dutch English German Italian Russian Spanish

Actualités

Accueil Actualité Actualité Prédateurs - Le plan national loup est approuvé

Prédateurs - Le plan national loup est approuvé

Le plan d'action national loup 2013-2017 a reçu un avis favorable du Conseil national de la protection de la nature (CNPN), les 8 et 11 avril derniers, indiquent les ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture dans un communiqué du 12 avril.

Alors que le loup désormais est présent dans les Alpes, le Massif central, les Vosges, le plan renforce les mesures d'accompagnement de la présence du canidé, espèce protégée aux niveaux international, communautaire et français.

Le Groupe national loup qui a mis au point le plan est composé d'acteurs de terrain, élus, éleveurs et représentants associatifs parmi lesquels Eleveurs et Montagnes, appuyés par des services de l'Etat et des experts techniques. Le projet de plan d'action national « loup » fixe les objectifs à atteindre et les moyens pour y parvenir sur la période 2013/2017.

Le projet met en place une gestion différenciée selon les territoires avec des mesures graduées adaptées aux différents systèmes d'exploitation et à la pression des prédateurs. Des mesures de protection et d'indemnisation sont améliorées. Les conditions des tirs d'effarouchement et des tirs de défense pour prévenir des dommages importants aux élevages évoluent dans le sens d'une territorialisation et d'une réactivité accrues.

La population de loup continuera d'augmenter. L'état de conservation de la population permettra de déterminer, selon une nouvelle méthode scientifique le nombre maximal de loups qui pourront être prélevés lors de ces opérations.

Ce plan est consultable sur le site internet du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie à l'adresse suivante : http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/.

A l'issue de la consultation publique de trois semaines, les deux ministres en charge du dossier « arrêteront le nouveau dispositif qui sera mis en place immédiatement », indiquent les ministères.

 

Sources: article publié le lundi 15 avril 2013 par la France agricole et article publié par Enviscope le 12 avril 2013