French Dutch English German Italian Russian Spanish

Actualités

Accueil Actualité Actualité Loup dans les Alpes-Maritimes: autorisation de "tirs de prélèvement" après des attaques de troupeaux

Loup dans les Alpes-Maritimes: autorisation de "tirs de prélèvement" après des attaques de troupeaux

Loup dans les Alpes-Maritimes: autorisation de "tirs de prélèvement" après des attaques de troupeaux

Article publié dans le Parisien le 31/05/2013 - source AFP

Le préfet des Alpes-Maritimes a autorisé des tirs de prélèvement sur les loups après une multiplication des attaques sur les troupeaux d'ovins dans le département, a annoncé vendredi la préfecture dans un communiqué.
"La prédation du loup sur les troupeaux dans les Alpes-Maritimes connaît aujourd'hui un niveau exceptionnel en terme de nombre d'attaques et de victimes, dans la continuité de l'année 2012", indique la préfecture.

"Afin de pouvoir faire face à cette situation, le préfet (...) a décidé la mise en place d'opérations de tirs de prélèvement sur deux secteurs": sur plusieurs communes de l'arrière-pays grassois et sur trois communes de l'arrière-pays niçois, selon la même source.
Ces tirs "seront mis en oeuvre sous l'égide de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage et des lieutenants de louveterie" et "associeront, le cas échéant, des chasseurs formés à cet effet", précise le texte.
Une quarantaine d'éleveurs avaient manifesté cette semaine devant un centre de recherche de la chambre d'agriculture du département, près de Nice, exaspérés par les attaques incessantes sur leurs troupeaux qui s'élèveraient à "trois par jour", selon des éleveurs témoignant dans les colonnes de Nice Matin.
Les ministres de l'Ecologie et de l'Agriculture ont signé à la mi-mai un arrêté stipulant que 24 loups maximum pourront être abattus dans les douze prochains mois en France, pour tenter de mieux protéger les troupeaux de moutons.
Entre 2008 et 2012, seuls sept loups ont toutefois été tués.
Le loup, revenu naturellement au début des années 1990 dans les Alpes, est en croissance constante en France (il y en a 250 aujourd'hui), d'où une multiplication des attaques sur les troupeaux (5.848 bêtes tuées en 2012, contre 4.920 en 2011 et 2.680 en 2008).
Les Alpes-Maritimes font partie des départements les plus touchés par ces attaques.