French Dutch English German Italian Russian Spanish

Actualités

Accueil Actualité Actualité Un véritable bond en avant pour le dossier loup

Un véritable bond en avant pour le dossier loup

E&M se félicite de l'assouplissement du Plan loup, « véritable bond en avant pour le dossier loup » et demande à participer à la cellule interrégionale afin de pouvoir informer régulièrement les éleveurs de la région PACA

L'association Eleveurs et Montagnes se félicite de l'annonce faite hier, 19 septembre, par le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, d'assouplir le Plan d'action national loup, suite à l'échec de sa mise en place sur le terrain. Lors de battues au gibier, les chasseurs pourront abattre un loup, voire même plusieurs. Pour le bureau de l'association E&M, cette annonce constitue « une avancée particulièrement importante, un véritable bond en avant ».
Les nouvelles mesures surviennent deux semaines à peine après la rencontre à Nice avec la conseillère du président de la République, rencontre au cours de laquelle les représentants d'E&M avaient fait passer le message de l'impossibilité d'appliquer le plan loup en l'état et demandé la mise en place des battues.
« Notre demande a été entendue, se félicite Yves Derbez. Nous sommes fiers aujourd'hui d'avoir obtenu la mise en place de ces mesures, preuve que notre association qui travaille souvent dans l'ombre et sans faire de tapage, obtient des résultats importants !»

E&M demande à participer à la cellule interrégionale

Le ministre de l'agriculture a par ailleurs annoncé la création d'une cellule interrégionale spécifiquement dédiée à la lutte contre le loup qui sera mise en place au sein de l'ONCF. « Lors de la rencontre de Nice, nous avions demandé la nomination d'un référent loup régional. La décision ministérielle ne correspond pas exactement à ce que nous attendions, note Yves Derbez. Nous pensons que l'ONCF, peu habituée à communiquer, aura du mal à faire redescendre régulièrement l'information aux éleveurs de manière constructive. C'est une mission que l'association Eleveurs et Montagnes, seule association régionale en PACA, peut assumer. L'association demande donc au ministre de l'agriculture de participer à la cellule interrégionale afin de pouvoir informer les éleveurs du Sud de la France. »

 

(Communiqué du 20 septembre 2013)