French Dutch English German Italian Russian Spanish

Actualités

Accueil Actualité Actualité Le loup a peut-être attaqué en Meuse

Le loup a peut-être attaqué en Meuse

Deux brebis retrouvées mortes à deux jours d'intervalle : les attaques d'un loup ? Ce serait là une première en Meuse.

«Loup non exclu. » En trois mots, l'expert de l'office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) résume le sentiment qu'ont depuis plusieurs jours les frères Maury, dont l'exploitation agricole est installée à Vouthon-Bas, en Meuse, à quelques kilomètres seulement des Vosges.

Après Cirfontaines, en Haute-Marne, à la mi-septembre, le loup aurait donc frappé pour la première fois une vingtaine de kilomètres plus loin et pour la première fois dans la Meuse.

L'animal aurait même sévi à deux reprises. D'abord dans la nuit du 13 au 14 octobre, dans un parc situé à 50 mètres du village de Vouthon-Bas, derrière la petite église où une jeune brebis a été éventrée. Puis deux jours plus tard, alors que les éleveurs avaient déplacé leur troupeau, une seconde brebis a été retrouvée morte. « Dès la première brebis tuée, nous avons contacté l'ONCFSD. Des agents sont venus voir la bête morte, ils auraient repéré des traces de pattes de loup », détaille Patrick Maury.

Sans être totalement formel en l'absence de traces biologiques laissées par le prédateur, l'expert s'est appuyé sur un faisceau d'indices pour rendre son rapport à la demande de la direction départementale des territoires de la Meuse. L'institution a tout de même décidé de lancer une procédure d'indemnisation des propriétaires.

L'éleveur meusien et son frère ont rentré une partie du troupeau et l'autre, restée au pré, est d'ores et déjà protégée par une clôture électrique.
Source: Le Républicain Lorrain du 26 octobre 2013