French Dutch English German Italian Russian Spanish

Réunion annuelle de restitution du Réseau loup-lynx

Réunion annuelle de restitution du Réseau loup-lynx

30 Juin 2011, Valence

Nouveaux secteurs de présence du loup :Massif Vosgien et Haut Doubs : le printemps est la période où les meutes se dispersent et des individus sont à la recherche de nouveaux territoires.

Nouveaux secteurs de la présence du lynx :Dans le Beaujolais (69), dans un contexte boisé et vallonné.

Mortalité : 6 cas enregistrés depuis juin 2010. Causes : collision sur route 3 (04 et 05) - Accident (chute d'un rocher probable) 1 (06) louve - Braconnage 1 (38) jeune male, arme à feu - Indéterminée 1 (06)

Formation Réseau : 2 stages en 2011 1 à Glières (74), le deuxième à Bréole 04), + un stage lynx dans les Vosges

Suivi Hivernal : EMR = Effectif Minimum Retenu serait en augmentation de 15 %

Signes : carcasses sauvages 14% hurlements en hiver représentent 2% des indices collectés

Observations visuelles : 24%

Autres traces 2% (analyses génétiques déjà réalisées)

Traces neige et autres : 58 % D'autres analyses sont en cours

En dehors des opérations programmées, il y a aussi des observations opportunistes.

ZPP : Zone de Présence Permanente = 27

ZPP déclassées = 2

ZPP nouvelles = 2 Ouest Var, Oisans-Grandes-Rousses

ZPP confirmée = Diois - Baronnies

La meute du Queyras « glisse » vers l'Italie, la meute de Beal Traversier prend la place de celle du Queyras, plus rien dans le Cantal. Colonisation d'autres territoires.

27 ZPP se décomposent en 19 meutes, 6 individus, 2 zones sans indice (Lure et Cheiron dans le 06)

Effectif minimum retenu 2010 /2011 = minimum 68 - Moyenne 78

Effectif minimum retenu 2009/2010 = minimum 62 - maximum 74

Nouvelles Zones de présence permanente : Ouest Var (Montagne d'Artigres), Oisans-Grandes Rousses

Zones de présence temporaire : Vercors Nord :

Autrans, Méaudre, les Ecouges (2 loups durant l'hiver 2010/11)

Ecrin-Vallouise (05), Montagne de Destourbes (04) Massif de Madres (06)

Mont Lozère (versant occidental : rien depuis 2088, retour en 2010)

Nouvelle zone : Verdon rive droite, proche 83 et 06

Collectes d'indices : fèces, urines, sang, poil (600 à 700/an)

RESUME : Indicateurs de tendance spatiale à la hausse = le nombre de communes où la présence du loup est signalée est à la hausse (surtout pour les présences occasionnelles) A corréler avec le nombre de constats d'attaques à la hausse.

Vercors : Indices génétiques 6 individus génotypés, (300 génotypes identifiés depuis le retour des loups), génotypes identiques sur 12 ans : Léoncel, Bouvante Conbovin = 1, Léoncel = un deuxième, Bouvante 2

Lynx : Présence dans l'Ain, le Jura (en augmentation dans le Nord du massif), le Doubs, les Vosges, en Chartreuse, dans le Vercors côté Isère, Bauges 67 constats classés « confirmés » pour 139 victimes, dans le Haut Bugé, 20 attaques sur une même exploitation agricole.

L'installation de pièges photographiques, (expérience en cours) a permis de réaliser 1100 photos et d'identifier dans le Doubs 4 ou 5 individus et 12 à 14 dans le Jura. Il s'agit d'une expérience conduite sur deux « sites » d'environ 400 à 500 km2, les résultats en nombre de lynx concernent ces deux sites et non pas l'ensemble des départements.

Remarques : Un vieux loup se promène, il est présent depuis 2002 sur Léoncel (en 01/2010 trâces à Léoncel, Diois en 12/2009, Bouvante en 01/2010, Durbon Jocou en 03/2010 (vers Veynes), Grand Bornand en 04/2010, Autrans/Méaudre en 11 et 02 2010/2011)

Haute Savoie : Des animaux dominants sont morts : la femelle dominante a légalement été prélevée en avril 2009 + un cas de braconnage en janvier 2009 et un cas de dispersion de loup ayant quitté cette meute et ensuite écrasé en limite du département de l'Ain. On a donc au moins 3 cas de mortalité sur cette meute dans la période fin 2008 début 2009.

Il n'y a probablement pas eu de reproduction ni en 2009 ni en 2010 sur ce site.

Généralités :

Le nombre moyen de victimes par attaque est de 4 mais dans certains cas, les attaques sont beaucoup plus meurtrières et la moyenne peut cacher de très fortes variations d'une attaque à l'autre.

345 loups ont été identifiés (génétique) depuis 1993 par les services de l'ONCFS, certains sont forcement morts, d'autres sont nés, d'autres n'ont pas été identifiés.

Chiffres et données communiqués par l'Association des éleveurs et bergers du Vercors Drôme-Isère - Tél. O4 76 36 04 30 (Annette JOUVENT Secrétaire)