French Dutch English German Italian Russian Spanish

Pastoralisme en bords de Loire

Références : Pastoralisme en bords de Loire

Article publié le 17 juillet 2012 par www.valdeloire.org

Le pastoralisme garantit une restauration et un entretien efficace des prairies, à l'image des deux expériences menées depuis 10 ans par le Conservatoire d'espaces naturels de la Région Centre (pastoralisme ovin) et la Communauté d'agglomération de Saumur (pastoralisme bovin).

Il permet le maintien des pelouses ligériennes, des prairies inondables et de leur biodiversité, l'élagage efficace des broussailles, l'amélioration de l'écoulement des eaux (réduction du risque inondation) et reste moins coûteux que les travaux d'entretien mécanique des pelouses ligériennes (800€ / hectare / an pour l'entretien pastoral contre 2800 € / hectare / an pour l'entretien mécanique).

Réhabiliter l'élevage dans les prairies de Loire est possible à la condition de créer des filières fondées sur des produits labellisés (labels « L'éleveur et l'oiseau » et « Pasto'Loire »), d'accompagner les éleveurs et de garantir un soutien constant à cette économie fragile.

Ces deux projets ont bénéficié du soutien des Chambres d'agriculture du Loiret et du Maine et Loire, des régions Centre et Pays de la Loire ainsi que celui de la DREAL Centre, de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne et du FEADER pour l'élevage ovin.

RESULTATS

Conservatoire d'espaces naturels de la région Centre :
320 ha restaurés en prairies, un cheptel de 800 brebis et 4 emplois de bergers

Communauté d'agglomération de Saumur :
600 ha restaurés en prairies sur 16 kms de bords de Loire et 35 exploitants associés (élevages bovins allaitants).

Recommandations

Pastoralisme ovin :
Identifier des secteurs à enjeux croisés : milieux ouverts (écoulement des eaux), prairies et pelouses biologiquement riches, potentialités de pâturage à proximité des fermes
Etablir un plan intégrant du pâturage itinérant et des zones de pâturage fixe
Employer un berger pour la période de pâturage des ovins (conduite du troupeau, déplacement des parcs, réactivité en cas de crue...)
Optimiser la capacité des éleveurs à valoriser leurs produits.

Pastoralisme bovin :
Préserver, en priorité, les prairies existantes avant de reconquérir les espaces enfrichés
Capitaliser le savoir-faire des éleveurs et évaluer le potentiel fourrager des prairies
Créer des parcs de petite taille, respectant la trame paysagère du site
Soutenir les autres filières d'élevage (équin notamment)