French Dutch English German Italian Russian Spanish

Prédation des propositions pour avancer

Prédation : des propositions pour avancer

A propos des tirs de défense

Les attaques du loup sur les troupeaux sont en augmentation. Les tirs d'effarouchement sont inefficaces puisque de nouvelles attaques suivent les tirs. Les éleveurs ayant pis en place des mesures de protection doivent pouvoir être réactifs lors d'une attaque pour défendre leur troupeau et augmenter pour le loup la dangerosité d'une attaque.

Propositions :

Tirs à canon rayés (arme de 5ème catégorie)

Autorisation automatique de tous les éleveurs qui le souhaitent, ou de leur délégué, sur les listes des personnes habilitées à faire des tirs de défense, lors de la demande d'une mesure de protection (sous réserve de la détention d'un permis de chasse).

Toute mesure de protection (regroupement, berger ou chien de protection), doit être considérée comme une mesure d'effarouchement et donne droit au tir de défense

Autorisation automatique à pratiquer des tirs de défense dans un massif départemental dès lors qu'une attaque est constatée dans ce même massif.

A propos des tirs de prélèvement

Force est de constater qu'aucun loup n'a été prélevé sur les 6 autorisés en 2010.

Propositions :

  • Toute personne détentrice d'un permis de chasse peut participer aux tirs de prélèvement
  • Elargissement systématique de l'autorisation de prélèvement à l'ensemble d'un massif départemental
  • Plusieurs personnes doivent disposer d'une arme lors d'une opération de prélèvement
  • Extension des périodes de prélèvement à l'ensemble de l'année
  • Le protocole doit être amélioré pour être inattaquable juridiquement

Remboursements et indemnisations

Les délais sont trop longs (1 à 6 mois!) et pèsent sur les trésoreries

  • Réduire les délais en instaurant des délais administratifs et des indemnités de retard
  • Metrre en place d'un versement via 2 acomptes (forfaitaires) dont le premier dès la souscription de la mesure et le solde versé à la fin de l'estive. Suspension des cotisations d'appel sur salaires jusqu'au versement du solde
  • Remboursement des aides berger sur la base du bulletin de salaire.
  • Suppression du plafond de 4 attaques pour les indemnités pertes indirectes (circulaire 2009) avec le nouveau taux pris en compte dans l'étude ACTEON
  • Mise en œuvre du forfait animal disparu dans le cas d'attaque constatée sur un troupeau. L'évaluation des pertes s'établi à partir du comptage fait par le responsable d'alpage.
  • Indemnisation des brebis en tout lieu situé en zone prédation. Réévaluation du barème d'indemnisation du cheptel de 25% compte tenu des difficultés à recomposer le cheptel.

A propos du zonage

L'absence d'attaque dans un massif deux ans durant ne veut pas dire que le loup a disparu (un loup peut faire 80 km par jour). La vigilance et les pratiques de protection doivent être pérennisées.

Proposition : maintenir ad vitam aeternam une commune en cercle 1.

Chiens de protection

  • La responsabilité d'un éleveur ne doit pas pouvoir être engagée.
  • Prise en charge du coût des procédures de justice
  • Le chien de protection ne doit pas être classé comme un chien dangereux.
  • Tous les chiens de protection quelle que soit la taille du troupeau doivent être financés

Evaluation des populations de loup 

Les populations sont manifestement et volontairement sous évaluées.

  • Revoir un système de comptage plus efficace et plus proche de la réalité

Mesures de protection

Des éleveurs font redescendre les bêtes par lot. Cette conduite augmente la vulnérabilité du troupeau par la répartition des moyens de protection entre les lots.

  • Ouvrir la possibilité pour les éleveurs concernés qui le souhaitent de pouvoir bénéficier de plus de moyens de protection. Possibilité d'avoir autant de mesures de protection que de lots de brebis constitués tout au long de l'année. Mesure 323 c modulable tout au long de l'année en fonction des aléas climatiques
  • Amélioration de l'information entre les départements dans la mise en œuvre du plan loup

Chaque département met en œuvre le plan loup selon des modalités différentes. Chaque année ces modalités évoluent.

Les acteurs impliqués dans le plan loup dans un département doivent être informés des évolutions dans les autres départements concernés.

  • Répertorier et diffuser les modalités de mise en œuvre du plan loup dans chaque département.