French Dutch English German Italian Russian Spanish

Les éleveurs de l'Ubaye prêts à se fédérer... contre les attaques de loup

Les éleveurs de l'Ubaye prêts à se fédérer... contre les attaques de loup

Article extrait du dossier "Pastoralisme, loup, prédation" paru dans le numéro de l'Espace Alpin du vendredi 22 janvier 2010

L'association de défense des traditions pastorales a récemment tenu son assemblée générale. Cette réunion, organisée à la salle des fêtes du Lauzet-Ubaye, se déroulait sous la présidence de Yves Derbez et en présence de Frédéric Esmiol, président de la Chambre d'agriculture, de Michel Lanfranchi et Emile Tron, maires du Lauzet-Ubaye et de Méolans-Revel. Une bonne vingtaine d'éleveurs et de bergers prenaient part aux débats. "Notre vallée et notre département ont connu cette année une explosion de la prédation du loup avec 64 attaques pour 145 victimes dans notre vallée et 204 attaques pour 676 victimes dans le département et ce malgré de nombreux efforts de  protection. Cette situation est pour nous invivable car nous voyons nos troupeaux décimés sans qu'aucune réponse concrète ne soit apportée malgré toutes les mises en garde faites tout au long de la saison par notre association" débutait Yves Derbez avant d'inviter l'Etat "à prendre ses responsabilité pour maîtriser la prolifération des loups qui aboutira d'une part à court terme, à l'impossibilité du maintien de l'indemnisation des pertes subies par les éleveurs en raison de leur augmentation constate et, à long terme, à la disparition de l'écosystème des zones pastorales colonisées par un prédateur qui n'a pas de prédateurs". Le bilan d'activité, présenté par Isabelle Chatagner, la secrétaire de l'association, permettait de vérifier les nombreuses actions menées par l'association : soutien au chasseur qui a abattu un loup, formation sur l'emploi de bergers à la CCVU, comité loup, rencontre avec Jean-Marc Bassaget, sous-préfet, manifestation aux Thuiles, intervention lors de la visite de Nicolas Sarkozy... Avec Christiane Peytral, trésorière de l'association, l'assemblée pouvait constater que les finances de l'association sont saines et ce grâce à l'actif soutien apporté par la mairie de Méolans-Revel pour le secrétariat et la Communauté de Communes Vallée de l'Ubaye. Un soutien renouvelé par Michel Lanfranchi, le président de la CCVU, qui déclarait "si la vallée vit beaucoup du tourisme, sans les agriculteurs, elle ne vit plus". Le bilan de l'année 2010 dressé, Yves Derbez invitait les éleveurs à se projeter sur l'avenir et à déterminer les axes d'actions menées en 2011. Frédéric Esmiol appelait les éleveurs Ubayens "à se mettre en ordre de bataille" c'est-à-dire à se fédérer pour avoir plus de poids et de moyens face aux attaques des troupeaux qui ont plus que doublé. Michel Lanfranchi rappelait en effet que la protection du loup a une longueur  d'avance et que "dans l'esprit collectif il faut sauver le loup et pas l'agneau !".

Sylvie TEISSIER