French Dutch English German Italian Russian Spanish
Accueil L'association E-M Soutenir les éleveurs Soutenir les éleveurs

Motion de soutien aux éleveurs - battues - CCVU

Délibération n°2011/93 Séance du 2 août 2011

PRESENCE DU LOUP - SOUTIEN AUX ELEVEURS : ORGANISATION DE BATTUES

Le Conseil de Communauté,
Vu les récentes attaques de loups en Ubaye ayant causé de très gros dégâts, Considérant que le pastoralisme est indispensable à l'économie de l'Ubaye (conf motion prise lors de la même séance),
Considérant que l'arrêté préfectoral autorisant le prélèvement d'un loup a été attaqué et sera vraisemblablement suspendu,
Après délibéré,
A la majorité des membres présents (M. Gilles LEMAIRE s'étant abstenu) :

  • CONSIDERE que l'économie de la Vallée est en grave danger,
  • DECIDE d'apporter son soutien à Madame la Préfète pour la défense de l'arrêté préfectoral,
  • DIT qu'il est nécessaire d'effectuer des battues aux loups partout où les attaques sont une menace pour le pastoralisme,
  • APPORTE son complet soutien à tous les maires qui prendront un arrêté de mise en œuvre de ces battues.

Ainsi fait et délibéré les jour, mois et an que dessus. Pour extrait certifie conforme,

Le Président, M. LANFRANCHI.

Télécharger le PDF

Motion pour sauver le pastoralisme CCVU

Délibération n°2011/92 CCVU 2 août 2011

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL DE COMMUNAUTE 

OBJET : MOTION POUR SAUVER LE PASTORALISME

Dans la nuit du 16 juillet un véritable massacre a frappé un troupeau d'ovins parqués à 1.500 mètres d'altitude dans des filets électrifiés sous la protection d'un chien "patou", pas très loin des habitations. 1 brebis et 43 agneaux sont morts déchiquetés par les crocs d'une meute de loups et 20 agneaux blessés ne survivront pas ainsi que 2 brebis. 7 agneaux manquent à I' appel. L'éleveur a du rentrer le troupeau à la bergerie pour soigner les blessés et les mères des agneaux morts atteintes de mammites. Quel spectacle révoltant que ces agneaux ensanglantés jonchant le pré résonnant des bêlements stridents, des brebis désespérées appelant leurs petits qui ne répondent plus. Le chien "patou" était extenué d'avoir du lutter une partie de la nuit pour défendre "ses bêtes". Les loups en nombre ont été plus forts que lui.

Lire la suite...

Plus d'articles...