French Dutch English German Italian Russian Spanish

Marc Vincent : Les alpages à l'épreuve des loups

Un livre de Marc Vincent sur le loup et le pastoralisme.

Marc Vincent, homme de terrain, est zootechnicien à l'Inra, au département de recherche Sciences pour l'action et le développement, à Avignon. Il est l'auteur du livre "Les alpages à l'épreuve des loups" paru en mars 2011 et édité par la Maison des Sciences de l'Homme avec le soutien de la Région PACA. Qui n'a pas entendu parler du retour des loups dans les Alpes françaises et de leur difficile cohabitation avec les moutons qui pâturent l'été en montagne sous la garde de leur berger ?

Ce livre se fait l'écho du conflit très médiatisé qui oppose depuis 1992, le monde du pastoralisme aux protecteurs de ces prédateurs. Sur la base d'une documentation très détaillée, résultat de plusieurs années d'enquêtes auprès d'éleveurs, de bergers et de nombreux acteurs des territoires montagnards, l'auteur montre toute la complexité de la proximité entre les troupeaux domestiques et les loups, ces animaux sauvages intégralement protégés par la convention de Berne. Ce texte ratifié, alors qu'ils avaient disparu du territoire national, engage les pouvoirs publics à leur sauvegarde. Mais dans le même temps, l'État reconnaît officiellement le rôle du pastoralisme sur l'environnement : entretien de l'espace, prévention des risques d'avalanche ou d'incendie, protection d'espèces emblématiques...

Autrement dit, les loups comme les moutons ont leur place. Or les attaques de loups affectent considérablement le pastoralisme au quotidien et les mesures de protection proposées par l'État remettent en cause ce qui jusque-là était considéré comme « les bonnes pratiques » des bergers. L'auteur est convaincu de la nécessité de mettre en œuvre une politique de gestion active de ces prédateurs pour une coexistence pacifiée entre pastoralistes et protecteurs des loups. Il définit les bases de ce qu'il appelle la « lupotechnie », et nous emmène sur les chemins de la transhumance provençale qui conduisent bergers et brebis de la plaine de Crau au parc naturel régional du Queyras. Loin de tout folklore archaïsant, il rend compte de la singularité de cette phase d'élevage à la fois difficile et indispensable en présentant le métier de berger d'alpage, dont les conditions de travail et de vie sont finalement assez méconnues. Il s'adresse à des spécialistes de la question : chercheurs en sociologie de l'environnement ou en gestion de l'élevage et institutions chargées de ce dossier sensible. Mais son ouvrage intéressera aussi des lecteurs curieux de mieux comprendre les enjeux environnementaux de l'agriculture.