French Dutch English German Italian Russian Spanish

Presse

Accueil Presse Communiqué de presse de l'association Eleveurs et montagnes du 27 juillet 2011

Communiqué de presse de l'association Eleveurs et montagnes du 27 juillet 2011

Yves Derbez, président d'Eleveurs et Montagnes a été reçu mercredi en début d'après-midi au ministère de l'Ecologie par Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, avec une délégation composée de :

M. Daniel Spagnou député des Alpes de Haute-Provence, Mme Yvette Mathieu Préfète des Alpes de Haute-Provence, Mme Francine Prime Préfète des Hautes-Alpes, M. Emile Tron maire de Méolans-Revel, M. Pringault directeur de la DDT 05, M. Frédéric Esmiol président de la chambre d'agriculture des Alpes de Haute-Provence, M. Pierre-Yves Motte président de la chambre d'agriculture des Hautes-Alpes, M. François Garcin éleveur, M. Marie Pierre Clément éleveur, un louvetier des Hautes-Alpes, un maire éleveur et deux autres éleveurs.

A sa sortie Yves Derbez, président d'Eleveurs et Montagnes, a déclaré que le Ministère s'était engagé sur les points suivants :

  • Faire réaliser par l'ONCFS et rendre effectifs les 6 prélèvements de loups déjà décidés pour 2011.
  • Mettre en place des formations pour les éleveurs et les chasseurs, pour leur permettre de réaliser ensuite eux-mêmes des tirs de défense avec une arme de 5 ème catégorie, à canon rayé. Les formations seront réalisées par l'ONCFS.
  • Pour 2012, mettre en place des tirs de défense par «arrêté permanent» sur tous les massifs, pour faire baisser la pression sur les zones de présence permanente du loup.
  • Faire baisser la pression en décidant du nombre de loups à prélever par département ou par vallée. Cette décision sera prise par le Comité National Loup.
  • Un arrêté de défense automatique sera pris à l'année sur toutes les zones de présence permanente du loup.

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, a reconnu l'augmentation de la population de loups et celle des attaques en ce moment en France.

Selon le ministère, 583 attaques ont été recensées depuis le début de l'année (en date du 25 juillet) pour 2.115 ovins tués dans dix départements.