French Dutch English German Italian Russian Spanish

Presse

Accueil Presse Communiqué d'Eleveurs et Montagnes du 5 février 2013

Communiqué d'Eleveurs et Montagnes du 5 février 2013

Communiqué d'Eleveurs et Montagnes du 5 février 2013

Groupe national loup

« Le plan loup avance à petits pas pendant que le loup avance à grands pas ! » déclare Yves Derbez

Les représentants de l'association Eleveurs et Montagnes ont participé aujourd'hui, 5 février 2013, à la réunion du Groupe National Loup au ministère du développement durable, à Paris. La présentation du nouveau Plan loup 2013-2017 était à l'ordre du jour mais sa rédaction définitive a été repoussée au mois de mars. A la sortie de cette réunion, Yves Derbez, président d'E&M s'est dit « toujours mitigé et inquiet ».

« Le plan loup avance à petits pas pendant que le loup avance à grands pas, a-t-il déclaré. Il n'y a rien de vraiment nouveau, si ce n'est quelques propositions positives et la volonté de bien faire... J'ai peur qu'ils ne mettent pas les moyens nécessaires pour appliquer les nouvelles mesures qu'ils ont évoquées aujourd'hui. Je crains que nous ne soyons finalement très déçus du résultat. »

"Les loups se multiplient et les éleveurs en font les frais"

« Tout se passe comme si le gouvernement avait pris conscience de la situation, comme le prouve la présence pour la première fois des deux ministres de l'agriculture et de l'écologie au Groupe National Loup. Christophe Castaner a présidé le GNL et mené les débats toute la journée de façon magistrale et lui se dit optimiste. Mais nous, nous avons l'impression qu'ils sont empêtrés dans ce dossier. Ils ont la volonté de nous aider mais ne savent pas comment gérer le problème du loup. Ils nous parlent d'augmenter le seuil des tirs de prélèvement mais rien n'est chiffré. Nous n'avons pas pu avoir le texte complet du Plan Loup. On ne nous a communiqué que les têtes de chapitre. On nous balade de réunion en réunion longues et fastidieuses, de palabres en palabres. Pendant ce temps, les loups se multiplient et ce sont les éleveurs qui en font les frais. »

Le problème de la présence du loup dans les parcs nationaux et régionaux va par ailleurs faire l'objet d'une réflexion spécifique dans un groupe de travail créé spécialement pour trouver des solutions. Le GNL se réunira à nouveau fin mars pour continuer l'examen du Plan loup 2013-2017.