French Dutch English German Italian Russian Spanish

Presse

Accueil Presse

Communiqués de presse de l'association Eleveurs et Montagnes

Communiqué du 25 janvier 2012

Comité technique loup: bilan mitigé

Yves Derbez, prési­dent de l'as­so­ci­a­tion Eleveurs et Mon­tagnes, a par­ticipé le 25 jan­vier à une réu­nion du Comité tech­nique Loup, à Lyon. Ce comité réu­nis­sait une ving­taine de per­sonnes pour éla­borer le futur Plan na­tional loup pour la période 2012-2016. Etaient représentés les min­istères de l'Ecologie et de l'Agri­cul­ture, la DREAL, la DRASS, la FNE, la FNO, la FNSEA, la Fédéra­tion na­tionale de chasse et l'ONCFS.

« Je ne suis pas sat­is­fait. Nous avançons à tous petits pas, pour ne pas dire à pas de loups, a indiqué Yves Derbez à l'issue de cette réu­nion. Nous avons réussi à obtenir un nou­veau quota de prélève­ments, même si nous ne con­nais­sons pas en­core le nombre de loups à prélever. Nous avons aussi obtenu qu'il n'y ait pas de rup­ture dans les tirs de défense en 2012 comme cela s'était pro­duit l'an dernier. A partir de novembre 2011, les tirs de défense ont été sus­pendus et n'ont repris qu'en jan­vier 2012. Dans l'in­ter­valle, nous ne pou­vions plus nous défendre ! Nous avons reçu l'as­sur­ance de cette con­ti­nuité, sauf dans le cas où le quota de loups serait at­teint. Nous se­rions alors prêts à re­dis­cuter. »

« Nous avons eu au moins une dis­cus­sion claire avec les dif­férents représen­tants de l'Etat, a pour­suivi Yves Derbez. Eleveurs et Mon­tagnes a fait des propo­si­tions au comité tech­nique con­cer­nant les amélio­ra­tions pos­si­bles des mesures de pro­tec­tion, les in­dem­ni­sa­tions et le pro­to­cole de mise en place des tirs de défense. Ces propo­si­tions vont main­tenant être ex­am­inées par les min­istères de l'Ecologie et de l'Agri­cul­ture et elles de­vront être validées par le Comité na­tional loup. Nous sommes sûrs qu'au moins, nous au­rons des propo­si­tions con­crètes à dis­cuter lors du prochain comité. Mais la période de réserve dans laquelle nous en­trons risque de com­pli­quer les né­go­ci­a­tions. »

Assemblée Générale Eleveurs et Montagnes du 12 janvier 2012

Assemblée Générale Eleveurs et Montagnes du 12 janvier 2012

L'association Eleveurs et Montagnes qui regroupe depuis mars 2011 plus de 300 éleveurs et groupements pastoraux du sud de la France, a tenu jeudi 12 janvier son assemblée générale au lycée agricole de Carmejane, à côté de Digne-les-Bains (04). Près d'une centaine de personnes étaient présentes, venues des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes Alpes mais également de la Drôme et des Alpes maritimes.

Plusieurs élus et personnalités assistaient à la réunion et ont apporté leur soutien à l'action de l'association : Colette Charriau représentait le Conseil régional PACA et André Laurens, le Conseil général du 04. Frédéric Esmiol, président de la chambre départementale d'agriculture et Philippe Blachère, directeur de la DDT04, étaient également présents. Tous soulignent l'importance du rôle d'Eleveurs et Montagnes dans la diffusion d'informations concernant les difficultés des éleveurs.

Dans son rapport d'activités, Yves Derbez, président d'Eleveurs et Montagnes, s'est félicité du succès du site de l'association, www.eleveursetmontagnes.org, qui a reçu en 5 mois plus de 12 500 visiteurs. Il a rappelé sa rencontre avec Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'écologie, sa participation au groupe national loup, le 3 décembre, puis au comité départemental loup et enfin à la réunion qui a rassemblé à Montpellier, le 5 janvier, des éleveurs des différents massifs de France ainsi que les organisations professionnelles FNO, FDSEA et JA.* « Nous avons décidé de parler d'une seule et même voix », a précisé Yves Derbez.

« 2011 est l'année où les choses ont avancé plus concrètement », a confirmé Sylvie Météry, secrétaire adjointe de l'association. Le seuil de 4 attaques pour bénéficier d'une indemnisation a été supprimé. Idem pour le délai de 3 semaines entre un tir de défense et un tir de prélèvement. 13 tirs de défense ont été autorisés.

Concernant l'année 2012, le bureau et les membres de l'association restent mobilisés. Eleveurs et Montagnes sera présente au prochain comité national loup, le 25 janvier prochain, pour demander la mise en place d'une politique de régulation des loups, lynx et ours, l'allègement du protocole de mise en œuvre des tirs de défense, etc. L'association souhaite aussi renégocier le quota de loups à prélever en 2012 en prenant en compte son réel état de conservation au niveau de la législation, cet animal n'étant plus du tout une espèce menacée de disparition... A l'occasion de l'élaboration du Plan loup 2013/2017, elle veut évaluer les mesures de protection des troupeaux et l'efficacité des tirs de défense et étudier de nouveaux moyens de protection.

Philippe Blachère, directeur de la DDT04, a indiqué que 190 attaques et 785 victimes ont été recensées en 2011, sur le 04. Il a notamment indiqué que la population de loups augmentant, cette augmentation n'impacte pas le nombre d'individus par meute mais les conduit à coloniser de nouveaux territoires. Les attaques se produisent de plus en plus tôt dans la saison et surviennent plus souvent de jour. «La nuit, les protections sont efficaces. Donc le loup s'adapte. Les meutes s'organisent, a-t-il expliqué. Je crois beaucoup au développement des tirs, de défense notamment, pour que le loup associe la présence humaine à quelque chose de désagréable. » En 2011, le quota de 6 loups abattu a été atteint pour la première fois.

André Laurens, vice-président du Conseil général, a indiqué que pour 2011, les dépenses dues aux prédations s'élèvent en France à 6,5 millions d'euros, dont 3,8 millions pour la seule région PACA. « C'est pourquoi les élus ont décidé de se saisir du problème, a-t-il ajouté. Le Conseil général est favorable à une régulation concertée et efficace. »

En 2011, 250 éleveurs de l'Ubaye, du Verdon, de la basse vallée de Thoard étaient adhérents à l'association Eleveurs et Montagnes, ainsi qu'une soixantaine de Groupements pastoraux, les syndicats professionnels FDO, FDSEA, la JA et la Chambre départementale d'agriculture.

*Alpes, Pyrénées, Jura, Vosges, Drôme, Isère et Savoie

Communiqué du 3 novembre 2011

Groupe national loup : une petite avancée

Le Groupe national Loup s'est réuni jeudi 3 novembre 2011, toute la journée à Lyon. Eleveurs et Montagnes y était représentée par Yves Derbez, président de l'association et éleveur dans la vallée de l'Ubaye. "Nous avons obtenu une petite avancée mais une avancée tout de même, a déclaré Yves Derbez à sa sortie de la réunion. Les tirs de défense vont pouvoir reprendre sur tout le territoire. Le ministère de l'Ecologie nous a proposé que deux loups supplémentaires puissent être prélevés en 2011, prélèvements qui seraient déduits du quota de 2012. Cette autorisation de tir de défense devrait être effective rapidement, comme l'ont demandé les éleveurs." 

Par ailleurs, concernant la territorialisation, les éleveurs victimes d'attaques l'année précédente verront leur autorisation de tir de défense reconduite automatiquement sur 2 ans. "Le ministère nous a spécifié que les éleveurs situés "à proximité" des troupeaux attaqués seront également concernés. On peut s'interroger sur cette notion de proximité, a indiqué Yves Derbez. Pour ce qui me concerne, j'étends la proximité à toute la vallée de l'Ubaye." Le président d'Eleveurs et Montagnes est sorti globalement satisfait de cette réunion à laquelle participaient une trentaine de personnes, représentants du ministère de l'Ecologie, d'associations et de syndicats professionnels. "La profession a parlé d'une seule et même voix", s'est félicité Yves Derbez.

Deux groupes de travail vont être constitués à partir de janvier 2012 pour faire des propositions concrètes sur les protocoles 2012, 2013 et jusqu'en 2020, notamment sur le recalcul du nombre de loups à prélever. Sachant que le ministère a enregistré une augmentation du nombre d'attaques de plus de 25%, le quota de loups à prélever en 2012 pourrait atteindre les 15 individus. Yves Derbez devrait faire partie de l'un des deux groupes de travail. Dans l'intervalle, il participera le 17 novembre à la réunion du Comité loup départemental qui aura lieu en préfecture, à Digne-les-Bains.

Communiqué de presse de l'association Eleveurs et montagnes du 2 août 2011

Conseil communautaire exceptionnel en Ubaye

Élus et éleveurs de la vallée de l'Ubaye mobilisés contre le loup


Mardi 2 août, le loup était l'unique sujet du conseil communautaire de la Vallée de l'Ubaye exceptionnel auquel ont participé des éleveurs de la vallée, Daniel Spagnou, député-maire des Alpes de Haute-Provence, Lucien Gilly, Conseiller général, et des représentants de la Chambre d'agriculture du 04. Les élus présents ont décidé à la majorité moins une abstention de prendre dans leur conseil municipal une délibération afin d'organiser une battue sur leur territoire. Ils ont également décidé de voter une nouvelle motion de soutien au pastoralisme. Les  maires des communes de l'Ubaye concernées par le Parc du Mercantour envisagent de ne pas signer la nouvelle charte du parc si rien n'est fait contre le loup.

Pendant la réunion, les participants ont appris que l'arrêté de tir de prélèvement a été attaqué une nouvelle fois et sera suspendu à partir du 16 août. Cet arrêté faisait suite aux décisions annoncées par le ministre de l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, lors de sa rencontre, mercredi 27 juillet, avec une délégation d'élus et d'éleveurs des Alpes. La ministre avait souhaité que les 6 tirs de prélèvement décidés pour 2011 soient effectivement réalisés.

Yves Derbez, président de l'association Éleveurs et Montagnes, s'est dit satisfait des propos tenus lors de la réunion du 2 août, de la mobilisation des élus et de leur solidarité en faveur du pastoralisme. La participation d'Yves Derbez au Comité national loup, en tant que représentant des éleveurs des Alpes de Haute-Provence, a été annoncée par le député Daniel Spagnou durant la réunion.

Les élus de la vallée de l'Ubaye se sont collectivement élevés contre l'injustice dont sont victimes les éleveurs. «Pourquoi notre vie, notre destin, notre quotidien sont-ils décidés par des gens qui vivent loin de nous ? Pourquoi le loup vaut-il plus que l'agneau ? », s'est interrogé Michel Lanfranchi, président de la Communauté de communes de la vallée de l'Ubaye.

« Dans cette affaire, la position de la ministre est claire, a indiqué le député Daniel Spagnou. C'est la première fois en 20 ans qu'un ministre nous tient de tels propos. Elle n'a aucun état d'âme sur les loups. » Une position également appréciée par Yves Derbez qui a remercié la ministre pour son écoute et sa réactivité. Solidarité des élus envers les éleveurs mais également solidarité des éleveurs entre eux : Yves Derbez a annoncé la création d'une cellule de communication entre les représentants des différents massifs français qui sera mise en place à partir du mois de septembre.

Les participants à la réunion ont lancé un appel aux associations pro-loups afin qu'elles cessent de considérer uniquement l'intérêt du loup au détriment de toute une filière professionnelle aujourd'hui menacée. « Ils vont obtenir le contraire de ce qu'ils veulent », ont affirmé les élus.

Une association composée d'habitants de l'Ubaye devrait être bientôt constituée pour soutenir les éleveurs et faire savoir au grand public la réalité et les conséquences de la présence du loup dans les Alpes. Daniel Spagnou a souhaité en être le premier membre d'honneur.

Plus d'articles...