French Dutch English German Italian Russian Spanish

Presse

Accueil Presse

Communiqués de presse de l'association Eleveurs et Montagnes

Communiqué de presse de l'association Eleveurs et montagnes du 27 juillet 2011

Yves Derbez, président d'Eleveurs et Montagnes a été reçu mercredi en début d'après-midi au ministère de l'Ecologie par Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, avec une délégation composée de :

M. Daniel Spagnou député des Alpes de Haute-Provence, Mme Yvette Mathieu Préfète des Alpes de Haute-Provence, Mme Francine Prime Préfète des Hautes-Alpes, M. Emile Tron maire de Méolans-Revel, M. Pringault directeur de la DDT 05, M. Frédéric Esmiol président de la chambre d'agriculture des Alpes de Haute-Provence, M. Pierre-Yves Motte président de la chambre d'agriculture des Hautes-Alpes, M. François Garcin éleveur, M. Marie Pierre Clément éleveur, un louvetier des Hautes-Alpes, un maire éleveur et deux autres éleveurs.

A sa sortie Yves Derbez, président d'Eleveurs et Montagnes, a déclaré que le Ministère s'était engagé sur les points suivants :

  • Faire réaliser par l'ONCFS et rendre effectifs les 6 prélèvements de loups déjà décidés pour 2011.
  • Mettre en place des formations pour les éleveurs et les chasseurs, pour leur permettre de réaliser ensuite eux-mêmes des tirs de défense avec une arme de 5 ème catégorie, à canon rayé. Les formations seront réalisées par l'ONCFS.
  • Pour 2012, mettre en place des tirs de défense par «arrêté permanent» sur tous les massifs, pour faire baisser la pression sur les zones de présence permanente du loup.
  • Faire baisser la pression en décidant du nombre de loups à prélever par département ou par vallée. Cette décision sera prise par le Comité National Loup.
  • Un arrêté de défense automatique sera pris à l'année sur toutes les zones de présence permanente du loup.

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, a reconnu l'augmentation de la population de loups et celle des attaques en ce moment en France.

Selon le ministère, 583 attaques ont été recensées depuis le début de l'année (en date du 25 juillet) pour 2.115 ovins tués dans dix départements.

Communiqué de l'association Eleveurs et Montagnes du 24 juillet 2011

Communiqué de l'association Eleveurs et Montagnes du 24 juillet 2011

Appel téléphonique samedi soir de Nathalie Kosciuscko-Morizet, ministre de l'Écologie, aux éleveurs de la vallée de l'Ubaye : une rencontre est envisagée

L'association Éleveurs et montagnes a réuni ses membres samedi soir 23 juillet, en mairie de Méolans, vallée de l'Ubaye, dans les Alpes de Haute-Provence. Pendant la réunion, à 22h20, Yves Derbez, président de l'association qui rassemble 237 éleveurs alpins, a reçu sur son téléphone portable un appel de la ministre de l'Écologie Nathalie Kosciuscko-Morizet.

« Transmettez à vos collègues éleveurs ma tristesse et mon soutien, lui a d'abord indiqué la ministre.(...) Je souhaite que l'on mette en place des mesures vraiment efficaces, a-t-elle ajouté, mais je suis obligée de faire les choses d'une manière qui soit juridiquement très encadrée. » Avant de décider d'une éventuelle rencontre avec des représentants des éleveurs, soit sur place, dans les Alpes, soit à Paris, la ministre a indiqué qu'elle préférait s'entretenir une nouvelle fois avec les députés Daniel Spagnou (Alpes de Haute-Provence) et Henriette Martinez (Hautes-Alpes) qu'elle doit joindre par téléphone ce dimanche matin.

La ministre s'est dit aussi « ouverte à d'autres solutions pour défendre les troupeaux, des choses vraiment opérationnelles. Si vous en avez, je suis disposée à les prendre en compte », a-t-elle indiqué hier soir. Yves Derbez lui a répondu qu'il « faut d'abord se réunir autour d'une table pour parler des problèmes auxquels la filière ovine est confrontée ». Il est prêt à l'accueillir en vallée de l'Ubaye et lui demande de venir écouter les éleveurs. « Aujourd'hui, c'est toute la filière qui est remise en cause. On n'avance pas. Nous avons fait des efforts surhumains, nous avons mis tous les moyens de protection possibles et imaginables et ça ne sert à rien. Il n'y a toujours pas de tir de prélèvement réussi », a déploré Yves Derbez.

Dernier bilan de l'attaque du Super Sauze : 104 victimes

La réunion a également permis aux éleveurs de dresser le dernier bilan de l'attaque de samedi au Sauze-Super Sauze, sur la commune d'Enchastrayes. Ils ont fait état de 11 brebis tuées par morsure, 63 brebis tuées suite au mouvement de panique et 30 brebis portées disparues, donc 104 victimes au total. Cette attaque est la plus meurtrière enregistrée dernièrement dans la vallée de l'Ubaye.

« Ce que nous vivons à l'heure actuelle, ce sont de véritables attentats », a indiqué Yves Derbez à la ministre. Les éleveurs s'attendent à voir le nombre d'attaques dans la vallée de l'Ubaye doubler par rapport à 2010. L'ouverture du site internet de l'association Éleveurs et Montagnes va être avancée de quelques jours afin de pouvoir rendre compte des derniers événements de cette vallée. Il sera consultable dès mercredi 27 juillet sur www.eleveursetmontagnes.org

Communiqué de presse de l'association Eleveurs et montagnes du 23 juillet 2011

Communiqué de presse de l'association Eleveurs et montagnes du 23 juillet 2011

Nouvelle attaque dans la vallée de l'Ubaye : 74 brebis tuées au Super Sauze, dans la nuit du 22 au 23 juillet

Dans la nuit de vendredi à samedi, un troupeau a été attaqué sur la commune d'Enchastrayes, à quelques centaines du mètres de la « Cabane à Jo », restaurant d'altitude bien connu des touristes fréquentant la station de ski du Super Sauze. 11 brebis ont été mordues et 63 autres ont été tuées lors de cette attaque alors que le troupeau était parqué derrière une clôture électrifiée et que le berger dormait dans une cabane située juste à côté.

Le constat de l'attaque a été dressé sur place par les gardes assermentés du Parc du Mercantour en présence du propriétaire du troupeau, Mme Hélène Caire, d'Enchastrayes. Le troupeau était monté la veille sur ces terrains loués par la commune à l'éleveur. L'attaque a donc eu lieu la première nuit. Les gendarmes du PGHM se sont chargés de sortir les brebis du ravin où elles étaient allées s'entasser.

Le bilan pourrait s'alourdir dans les prochaines heures, les bêtes s'étant éparpillées dans la montagne. L'une d'entre elles, la patte coupée à la hauteur de la cuisse, est allée se réfugier juste derrière la Cabane à Jo, se vidant dans son sang.

Le spectacle des carcasses disséminées jusque devant le restaurant a été pris en photos par les touristes venus déjeuner le samedi midi. Une scène qui a provoqué la colère du maire d'Enchastrayes, M. Albert Olivero.

Le maire s'était immédiatement rendu sur place, dès 6 heures du matin, pour organiser l'évacuation des bêtes. Il affirme que 400 bêtes ont été tuées en 15 jours dans le secteur. Une situation qu'il considère comme « insupportable ».

Les éleveurs de la Vallée de l'Ubaye se réunissent ce soir à 20h30 en mairie de Méolans. Une autre réunion est prévue en sous préfecture de Barcelonnette début août. Une réunion des élus de la vallée de l'Ubaye se tiendra à la CCVU, le 2 août prochain et sera uniquement consacrée au loup.