French Dutch English German Italian Russian Spanish

Presse

Accueil Presse

Communiqués de presse de l'association Eleveurs et Montagnes

Communiqué du 7 septembre 2013

Loups : Pour l'Elysée, le point de rupture semble dépassé en PACA

Lors d'une rencontre avec des représentants de l'Etat à l'occasion de la venue de François Hollande à Nice, une délégation d'Eleveurs et Montagnes a reçu l'assurance que le Plan loup allait être appliqué très rapidement.

Une délégation de l'association Eleveurs et Montagnes a été reçue cet après-midi, 7 septembre, par des collaborateurs du Président de la République à l'occasion de sa venue à Nice. Etaient également présents plusieurs représentants de l'Etat, préfecture du 06, DDPM, Ministère de l'agriculture, etc.
Lors de cette entrevue, la collaboratrice de François Hollande a convenu que concernant le loup en région PACA, « le point d'équilibre était largement dépassé et que les mesures prises devaient rapidement être suivies des faits ». « Elle nous a assurés, rapporte Yves Derbez, président d'E&M, que le président de la République et les deux ministres concernés sont parfaitement au fait de ce dossier, conscients du malaise qui existe dans la région PACA et qu'il faut agir rapidement. Les ministres de l'agriculture et de l'écologie doivent donner dès lundi ordre aux préfets d'organiser des battues administratives pour prélever des loups. » Yves Derbez a demandé que ces prélèvements ne soient pas « faits n'importe comment mais de manière intelligente et efficace, en lien avec les acteurs concernés, à proximité des troupeaux les plus impactés par la prédation ». Le département des Alpes-de-Haute-Provence, premier département à s'être mobilisé contre les attaques, est prêt à appliquer le plan loup très rapidement.

"Nous avons besoin de formation"

Le président d'E&M a par ailleurs abordé la question de la formation : « On ne parle jamais de formation dans les métiers de l'élevage alors que la prédation a fait évoluer nos métiers, constate Yves Derbez. Il souligne à quel point il est devenu difficile de s'occuper un troupeau quand la moindre erreur peut lui être fatale. « On nous demande de prendre des chiens de protection mais nous devons apprendre à les gérer tout seuls, ajoute-t-il. Aujourd'hui, nous avons besoin que les futurs bergers soient formés et apprennent ce métier. »
Suite à cette rencontre, Eleveurs et Montagnes espère recevoir rapidement la visite de l'un des deux ministres concernés par le dossier Loup, à commencer par le ministre de l'agriculture, ministre de tutelle des éleveurs.

E&M dépose plainte contre DICI Radio

Communiqué du 3 septembre 2013

Diffamation envers les éleveurs du 05 sur DICI RADIO - E&M dépose plainte

E&M a décidé de porter plainte pour diffamation et a saisi le CSA contre DICI Radio suite à l'information diffusée hier sur son site internet. La radio accuse les éleveurs d'avoir empoisonné les loups dans les Hautes Alpes, expliquant ainsi la baisse du nombre d'attaques dans ce département.

La radio DICI Radio a publié hier, 2 septembre, sur son site internet une interview du président de la Fédération de chasse du 05, Jacques Chevallier, dont les propos ont été utilisés par le journaliste pour écrire que "Des loups (beaucoup) ont été empoisonnés dans les Hautes-Alpes par les éleveurs, exaspérés par les attaques". Cette allégation a été partagée et vue sur Facebook par des dizaines de milliers de personnes. Son caractère est purement diffamatoire et porte gravement atteinte à l'image de notre profession dans ce département.
Le loup étant une espèce protégée, empoisonner un loup est un crime. On accuse donc les éleveurs d'être des criminels sans apporter la moindre preuve ni source à cette affirmation. L'association Eleveurs et montagnes qui représente les éleveurs et défend leurs intérêts dans toute la région PACA et donc également le 05, va déposer plainte pour diffamation contre la radio. L'absence totale de déontologie dont fait preuve la radio a été signalée au CSA et E&M demande qu'elle soit condamnée pour ce procédé délictueux.
La radio a, au cours de la journée du 3 septembre, modifié le texte publié sur son site, pour en atténuer le contenu, preuve qu'elle a pris conscience d'avoir été trop loin dans ses affirmations. Mais l'original a été publié dès hier soir sur la page Facebook d'Eleveurs et Montagnes et y figure toujours.

Communiqué du 25 juillet 2013

Les éleveurs de PACA appellent à l'aide le Président de la République

L'attaque de loup que viennent de subir les éleveurs à Saint-Martin d'Entraunes (06) est à l'image de ce que vit la profession dans le Sud de la France actuellement. La situation s'est nettement aggravée cet été et est de plus en plus tendue. Le garde de l'ONCFS qui s'est rendu à Saint-Martin d'Entraunes (06) a fait, à lui tout seul, 22 constats d'attaques de loups dans la semaine.
Le nombre d'attaques est en augmentation de 70% dans le 04 et la progression est identique dans les autres départements. Nous recevons chaque jour des témoignages d'hommes et de femmes désespérés et excédés. Dans ce contexte, le Plan d'action national loup s'avère totalement insuffisant et même dangereusement inefficace.
Nous lançons un appel solennel au Président de la République pour qu'il dépêche sur place au plus vite les deux ministres concernés par le dossier, à savoir les ministres de l'Ecologie et de l'Agriculture, afin qu'ils puissent vérifier par eux-mêmes la gravité de la situation et empêcher qu'elle ne dégénère.
Monsieur le Président, les éleveurs sont à bout, pris entre peur et désespoir, résignation et colère. Faut-il vous rappeler qu'il est « du devoir de l'Etat », comme nous l'écrivait notre député des Alpes-de-Haute-Provence, Christophe Castaner, « de protéger les biens et les personnes » ? Faut-il vous rappeler également que la directive habitat prévoit au paragraphe 16 l'éventualité, pour un état membre, de déroger à la règlementation en cas de « dommages importants à l'élevage » et pour « raisons impératives de nature économique » ?
Il est urgent de modifier le Plan loup et de venir en aide aux éleveurs. Monsieur le Président, nous comptons sur vous.

Communiqué du 5 juin 2013 -Valdeblore

Valdeblore (06) – Séminaire sur la protection des troupeaux

La détresse des éleveurs du 06 enfin entendue par les ministères

L'association Eleveurs et Montagnes a participé les 3 et 4 juin au séminaire consacré à la protection des troupeaux contre la prédation organisé par le CERPAM à Valdeblore (Alpes Maritimes). E&M considère ce séminaire comme « une totale réussite » parce qu'il a permis de faire prendre pleinement conscience aux représentants des ministères de l'écologie et de l'agriculture, présents sur place, de la gravité de la situation dans les Alpes maritimes.
« Ce séminaire est très important, affirme Yves Derbez, président d'E&M. Nous avons tous compris à quel point la situation est grave. Nous avons déjà perdu beaucoup de temps, le plan loup a pris du retard. Alors maintenant, il doit être très rapidement mis en application. Il faut prélever les 24 loups, comme prévu, pour redonner confiance aux éleveurs et surtout faire baisser très vite la pression de la prédation. Les éleveurs des Alpes maritimes sont à bout. Si nous n'agissons pas, nous aurons des morts sur la conscience ! Donnons à ce plan une chance, laissons-lui un peu de temps pour fonctionner. Les ministères se sont engagés à mettre les moyens en place et à obtenir des résultats. Nous leur demandons de faire tout de suite ce qu'ils nous ont promis. Nous ferons le point avec leurs représentants à la fin de l'été. »
Les nombreux témoignages apportés par les éleveurs durant le séminaire et la visite d'une exploitation ont permis à toutes les personnes présentes à Valdeblore de toucher du doigt la gravité de la situation, une gravité que même les éleveurs des départements voisins n'avaient pas pu évaluer. L'association E&M tient à cette occasion, à remercier et à féliciter le CERPAM pour la qualité de ce séminaire et la Chambre d'agriculture du 06 pour sa mobilisation à cette occasion.

Plus d'articles...