French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Loup: deux attaques de troupeaux dans le Nord vaudois

Loup: deux attaques de troupeaux dans le Nord vaudois

Loup: deux attaques de troupeaux dans le Nord vaudois

Article publié le 7.01.2014 par Arcinfo.ch

Des analyses génétiques ont prouvé qu'il s'agissait d'un loup de la lignée italienne.
Deux troupeaux ont été attaqué par un loup au mois de décembre. Deux moutons sont morts à Corcelles-sur-Chavorney (VD), deux autres à Suchy (VD).

Le loup a fait cet hiver un retour historique sur le Plateau suisse. Le canidé a attaqué un troupeau le 5 décembre à Corcelles-sur-Chavornay (VD), tuant deux moutons. Deux autres ovins ont été tués le lendemain par un prédateur pour l'heure non identifié dans la commune voisine de Suchy, dans le Nord vaudois.

"Un loup a passé en plaine chez nous. C'est du jamais vu depuis plusieurs centaines d'années", a expliqué mardi à l'ats Sébastien Sachot, conservateur vaudois de la faune, revenant sur une information de "La Région Nord vaudois".

Le 5 décembre, un loup a tué deux moutons à Corcelles-sur-Chavornay. L'attaque s'est produite contre un troupeau qui n'était pas gardé, dans une zone de plaine, près de villages. Des analyses génétiques effectuées par l'Université de Lausanne ont prouvé qu'il s'agissait d'un loup de la lignée italienne, revenu naturellement en Suisse.

Une deuxième attaque, le 6 décembre dans la commune voisine de Suchy, a tué deux autres moutons. Mais les prélèvements effectués sur les morsures n'ont pas permis de certifier qu'il s'agissait d'un loup. "L'échantillon avait été contaminé, mais il y a de fortes suspicions qu'il s'agit bien d'un loup", a expliqué M. Sachot.

Grands os cassés

L'attaque d'un loup est particulière. L'animal prend sa proie à la gorge. Il la mange de manière un peu anarchique, enlevant de gros morceaux de chair. Il arrive souvent à casser de grands os.

D'autres témoignages, visuels cette fois-ci, de la présence du loup dans le canton ont été signalés ces dernières semaines. Des personnes - qualifiées d'observateurs fiables ayant une certaine connaissance du loup - ont signalé la bête à plusieurs endroits du Jura vaudois, à Ballaigues, au Mont-Aubert au-dessus de Concise, à La Coudre près de L'Isle et aux Charbonnières, à la Vallée de Joux.

Un ou deux loups

Conclusion: un loup a fait une incursion sur le Plateau suisse, mais il reste à savoir s'il s'y maintiendra. "Nous avons plutôt l'impression qu'il a fait un passage", estime M. Sachot. Le loup observé dans le Jura vaudois est peut-être le même. "Mais il n'est pas exclu qu'il s'agisse d'un second canidé", selon M. Sachot.

Les éleveurs des moutons tués par le prédateur seront indemnisés. Ils toucheront entre 200 et 1200 francs par bête, selon l'âge et la taille de l'animal. Mais si la présence du loup en plaine se confirme, d'autres mesures seront à prendre.

"Il faudra envisager de protéger les troupeaux de moutons et de chèvres. Mais nous n'allons pas imposer aux éleveurs de petits troupeaux d'avoir des chiens de protection", a d'emblée annoncé le responsable cantonal.

Pas de panique

Le retour du loup en plaine suscite déjà des questionnements: s'approche-t-il trop près des maisons d'habitation ? "Pas de panique", conseille Sébastien Sachot. "Certains loups sont très discrets, d'autres très visibles. Il ne faut pas essayer de le nourrir, ni de l'approcher car il faut qu'il garde la crainte de l'homme". Une permanence téléphonique est à disposition de la population en cas de besoin, au 021/557 88 55.

Source: ATS