French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Un adolescent encerclé par les loups dans les Alpes

Un adolescent encerclé par les loups dans les Alpes

Quand les loups font trembler la Provence

Article publié le 7 juin 2015 par Metro-News

ENVIRONNEMENT – Dans la nuit de vendredi à samedi, le fils d'un éleveur de Seyne-les-Alpes dans les Alpes-de-Haute-Provence s'est retrouvé nez à nez avec une meute de loups. Menacé, il a réussi à les faire fuir avec son fusil. Un drame évité de justesse qui relance le débat sur la présence du prédateur dans ce secteur.

Il a eu la peur de sa vie. Dans la nuit de vendredi à samedi, Romain, 16 ans fils d'un éleveur de bovins de la commune de Seyne-les-Alpes dans les Alpes-de-Haute-Provence, s'est retrouvé nez à nez avec une meute de loup. Son père absent ce soir-là, il garde l'exploitation avec son frère quand soudain ils entendent des beuglements anormaux de leurs vaches. Quelque chose de grave est en train de se passer. Pour y voir plus clair dans cette nuit noire, l'aîné va chercher le tracteur familial pour éclairer le champ. Romain reste sur place avec un fusil. L'arme lui sauvera la vie.

Au loin, l'adolescent perçoit des silhouettes. Des billes de lumière dans la pénombre ne lui laissent aucun doute : ce sont des loups. Des prédateurs au comportement étrange ce soir-là. D'habitude effarouchées par l'homme, les bêtes ne se sauvent pas. Pire, elles s'approchent dangereusement du jeune garçon. "Elles couraient à une allure phénoménale (...) Elles n'ont même pas jeté un regard aux vaches", racontera-t-il plus tard. Sans qu'il puisse faire quoi que soit, les prédateurs sont désormais à une quinzaine de mètres de lui. Un coup de fusil tiré en l'air finira par les faire fuir.

"Ils n'ont plus peur de rien"

Habitué à voir le loup dans ce massif des Alpes, Gérard Autric, président des lieutenants de louveterie dans les Alpes-de-Haute-Provence l'affirme : "c'est la première fois que j'entends parler ici de loups s'approcher aussi près de l'homme". Un signal dangereux selon lui qui ne l'étonne toutefois pas. "Il ne faut pas se mentir. Le loup a été réintroduit par l'homme. Ils sont habitués à nous", affirme-t-il. Tellement habitués qu'il n'est pas rare d'en croiser dans les villages alentour. "On en a vu être à l'entrée du village de Prads", précise-t-il.

Une commune dont le maire, Bernard Bartolini prend la mesure du problème avec gravité. "Les troupeaux se font régulièrement attaquer. Nous allons avoir de très gros problèmes d'ici 5 ans", prévient-il. "On nous dit qu'il y en a 400 dans les Alpes, c'est bien plus", assure-t-il. D'autant qu'il confirme la proximité entre les hommes et les bêtes. "A force de chasser le gibier comme le mouflon, le loup va chercher de la nourriture plus bas dans la vallée. Ils n'ont plus peur de rien". Seule solution selon lui : inscrire le loup dans le plan de chasse "pour réguler l'espèce qui n'est plus du tout en voie d'extinction dans nos montagnes".

 

Alpes : un adolescent attaqué par des loups

Article publié par La Provence samedi 6 juin 2015

Il a échappé au pire à Seyne-les-Alpes : encerclé par la meute, Romain Ferrand a dû tirer pour s'en sortir

Dans ce pré, en lisière de la forêt domaniale de la Blanche, 12 loups attaquent régulièrement les bovins de Jean-Luc Ferrand en pleine journée.

Ce qu'on craignait depuis quelques jours a fini par se produire dans la vallée de la Blanche : après avoir attaqué à maintes reprises un troupeau bovin, les loups s'en sont pris à l'homme sur cette exploitation située à 300 mètres au-dessous de la lisière de la forêt domaniale de la Blanche.

Dans la soirée de vendredi, aux environs de minuit, Romain est réveillé en sursaut par les aboiements des chiens et les meuglements des vaches : il se lève précipitamment et fonce malgré ses béquilles, accompagné de son jeune frère.

Des yeux brillent dans le noir mais ils ne parviennent pas à distinguer les loups des bovins dans la nuit. Le plus jeune fonce alors chercher un tracteur pour monter dans le pré et l'éclairer, laissant heureusement le fusil à Romain : encerclé par la meute qui fonce sur lui, il tire en l'air pour ne pas atteindre les vaches ou les veaux et met les loups en fuite alors qu'ils étaient à une vingtaine de mètres de lui.

"J'ai eu la peur de ma vie, je suis sûr qu'ils m'auraient sauté dessus", assure Romain, persuadé de ne devoir son salut qu'à son arme, encore tout tremblant plusieurs heures après l'attaque.

"On s'en doutait, ils se sont habitués à nous depuis des mois qu'ils rôdent autour de la maison, on les a même vus plusieurs fois fouiller dans les conteneurs d'ordures ménagères à l'entrée du hameau, ils n'ont plus peur", confirme leur père.

Plus d'informations dans "La Provence" de dimanche

Gilbert Mathieu

 

Un adolescent encerclé par les loups dans les Alpes

Article publié par France Info le samedi 6 juin 2015

Les loups auraient encerclé le jeune homme près de la forêt de la Blanche (photo d'illustration) © Maxppp
Ce samedi, La Provence publie le témoignage d'un jeune homme qui a été attaqué par des loups dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il dit s'en est sorti en tirant un coup en l'air avec son fusil de chasse.

Les loups attaquent désormais les hommes ? Le quotidien La Provence publie ce samedi le témoignage d'un adolescent qui dit avoir été attaqué par une meute de loup à la lisière de la forêt de la Blanche, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Vendredi soir, vers minuit, Romain aurait entendu des aboiements et des meuglements. Les loups ayant attaqué plusieurs troupeaux dans cette vallée, il se serait levé et aurait filé sur place avec son frère. Il raconte qu'il a vu des yeux briller dans le noir et la meute l'aurait petit à petit encerclé. "J'ai eu la peur de ma vie, je suis sûr qu'ils m'auraient sauté dessus", confie l'adolescent. Alors que les loups étaient à une vingtaine de mètres de lui, raconte-t-il, il aurait tiré en l'air. Les loups se seraient enfuis.

Tensions entre anti et pro-loups

Leur père s'est également confié à La Provence : "On s'en doutait, ils se sont habitués à nous depuis des mois qu'ils rôdent autour de la maison, on les a même vus plusieurs fois fouiller dans les conteneurs d'ordures ménagères à l'entrée du hameau, ils n'ont plus peur".

La famille a fait les frais d'une attaque de loups une dizaine de jours. Un veau avait été tué. Dans ce village où les tensions sont fortes entre les anti et les pro-loups, certains se demandent si cette information n'est pas montée de toutes pièces pour faire bouger les autorités.
Elise Delève