French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse 3 août 2011 Rhône-Alpes : Un loup abattu par un tir de défense

3 août 2011 Rhône-Alpes : Un loup abattu par un tir de défense

Rhône-Alpes : Un loup abattu par un tir de défense

Article publié dans France Soir le ‎3 août 2011‎

Un tir de défense » a été utilisé pour protéger un troupeau dans la nuit la nuit de mardi à mercredi à Combovin (Vercors). Un loup a été abattu. Le sous-préfet de Die, Michaël Sibilleau, a expliqué que l'éleveur « a subi six attaques depuis le 20 juin, alors qu'il a mis en place des mesures de gardiennage renforcé et d'effarouchement du loup ». Ces deux mesures sont en effet indispensables pour obtenir le droit de tirer sur un tel prédateur. Car si les tirs « de prélèvement » consistent à opérer des traques et des abattages au préalable décidés par arrêté préfectoral, les tirs « de défense » sont, eux, accordés individuellement aux particuliers pour leur permettre de protéger leurs troupeaux.

Le loup a ainsi été aperçu à une quinzaine de mètres des bêtes de l'éleveur alors que deux lieutenants de louveterie montaient la garde. Ces derniers ont abattu le prédateur aux alentours de minuit et demi. La dépouille de l'animal a ensuite été transportée au laboratoire départemental de Valence pour y être analysée. Il s'agissait d'un mâle, apparemment jeune et qui pesait entre 25 et 30 kg.

Les attaques en hausse

Michaël Sebilleau a demandé à ce que tous les tirs de défense soient suspendus « sur tout l'arc alpin » pendant une journée. Protégé par la convention de Berne, les loups auraient fait, en 2010, 26% de victimes de plus qu'en 2009. La préfecture du Die a par ailleurs relevé « une tendance haussière continue depuis 2006 ». De son côté, Nathalie Kosciusko-Morizet a récemment évoqué la possibilité de revoir certaines mesures. La ministre de l'Ecologie a ainsi proposé de mettre en place un « arrêté de défense automatique qu'on prendrait à l'année sur toutes les zones attaquées l'année précédente