French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Loup et tourisme dans les Alpes : curieuse cohabitation

Loup et tourisme dans les Alpes : curieuse cohabitation

Loup et tourisme dans les Alpes : curieuse cohabitation imaginée par un journaliste ?

Article publié le 26 mars 2012 sur kairn.com

Selon le Dauphiné Libéré du 24 mars dernier : « La présence potentielle de loups dans le Ventoux, loin d'effrayer les touristes, pourrait au contraire favoriser un tourisme d'observation. Chamois, mouflons, cerfs et chevreuils sont nombreux dans cette zone et attirent déjà estivants, promeneurs ou encore photographes amateurs passionnés de faune ».

Heureusement que le conditionnel est employé car la supputation du journaliste apparaît pour le moins hasardeuse. En effet, si le loup attirait vraiment les touristes, ça se saurait depuis longtemps. Jusqu'à preuve du contraire, aucun tour opérateur n'a monté un produit touristique sur cette base. De plus, les produits touristiques proposés par des éducateurs sportifs proposant des produits touristiques basés sur l'observation de chamois, mouflons, cerfs, etc... sont bien souvent à la limite de publicité mensongère. De là à imaginer une observation de loups, ce serait un pur hasard qui aurait de forte chance de ne pas être beaucoup acceptée par les occupants des lieux que sont les bergers et éleveurs d'ovins.

L'auteur anonyme (on cherche le journaliste) poursuit en prétendant que : « La présence de loups, qui, rappelons-le ne s'attaquent pas à l'homme et sortent principalement la nuit, pourrait donc accroître encore l'intérêt touristique pour cette partie du département ». Des propos qui relèvent du comble de la stupidité pour ne pas dire la médiocrité tout court.

En effet, si le loup sort « principalement la nuit » il y a de très forte chance que personne, notamment des touristes, ne le voit. Les touristes font-ils des observations la nuit ? En principe ils préfèrent aller dans un parc animalier c'est plus efficace. Mieux encore, prétendre que les loups « ne s'attaquent pas à l'homme » c'est faire preuve d'une totale méconnaissance du sujet. Il suffit de lire l'excellent ouvrage de Jean-Marc Moriceau, « Histoire du méchant loup. 3 000 attaques sur l'homme en France, XVe-XXe siècles », pour une visions de la réalité au-delà des slogans militants dits « pro-loups ».

Nous pouvons nous interroger sur le véritable but de ce petit article anonyme que nous trouvons dans ce grand quotidien régional. Nous pouvons nous étonner des propos assez inexacts qui apparaissent régulièrement. Déjà le 26 septembre 2011 l'Association des Eleveurs et Bergers du Vercors Drôme-Isère avait adressé une lettre ouverte à Nicolas Vannier à propos de son film « Les crocs de la colère » où il prétend que le loup n'a « jamais tué un être humain », ce qui va à l'encontre des faits historiques consignés dans de nombreuses archives.

Pour conclure, la Fédération des acteurs ruraux dit avoir reçu un courrier d'un suédois qui écrit : "Dans les régions les plus éprouvés, les enfants sont conduits à l'école jusqu'à la porte, on ne peut pas laisser sortir les enfants pendant la journée. Le loup tourne autour les maisons!".

La FAR conclus : « Il ne nous semble pas que ce soit un super argument touristique ! »

Louis Dollo