French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Vosges : les attaques de loup se poursuivent

Vosges : les attaques de loup se poursuivent

Vosges : les attaques de loup se poursuivent

Article publié par Lor'Actu.fr le 4 mai 2013

Alors que dans les Hautes-Vosges, les éleveurs font part de leur ras-le-bol face aux attaques récurrentes des loups, l'office de la chasse et de la faune sauvage a dressé plusieurs constats d'agressions d'animaux dans la Plaine du département.Si certains éleveurs ont décidé d'investir pour tenter de faire fuir les canidés, ils semblerait que ces derniers ne soient pas toutefois pas resté sur leur faim. En effet, les attaques continuent sans cesse autour de la Bresse, et encore dans la soirée de mardi, deux moutons appartenant au même éleveur ont été retrouvés en carcasse et deux autres comptés disparus. L'éleveur avait pourtant installé la veille un système de clochettes à son troupeau... en vain.

Selon l'office nationale de la chasse et de la faune sauvage, chargé de définir les circonstances de la mort après analyse, il s'agirait bien d'une nouvelle attaque de loup. L'éleveur sera donc indemnisé, mais ses craintes ne s'amenuisent pas pour autant face à la continuité des attaques. Tout ceci fait émerger chez les éleveurs un sentiment d'inefficacité des mesures prises par l'État en concertation avec les associations protectrices des animaux.

L'hypothèse du loup en Plaine

Saisie après les agressions et la disparition suspecte d'animaux d'élevages dans la Plaine des Vosges, l'office de la chasse et de la faune sauvage a fait effectuer des analyses pour tenter de dépister la présence du loupa au-delà des montagnes vosgiennes. S'il s'agirait plus pour le moment de simples canidés, l'hypothèse du loup, ou plutôt des loups reste fortement probable.

En tout état de cause, le dossier du loup dans le département est loin d'être clos, et l'État, par la voix de la préfète Marcelle Pierrot, devrait prochainement réunir une nouvelle fois élus, éleveurs et représentants des associations de protection animale.

Charlie CLAUDEL