French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Une centaine d'attaques dans le 06 en 2012

Une centaine d'attaques dans le 06 en 2012

Record d'attaques de loups dans les Alpes-Maritimes

Article publié par 20 minutes le 7 juin 2012

ENVIRONNEMENT Une louve a été abattue, sur autorisation, mercredi

Le « prélèvement » a été effectué à 7 h 45, mercredi matin. Une jeune louve « d'environ 20 kg, en position d'attaque d'un troupeau », a été abattue sur la commune d'Utelle, indique la préfecture des Alpes-Maritimes. Point question de braconnage ici. L'action a été coordonnée par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, et sous autorisation préfectorale.

Une mesure exceptionnelle, prise face au nombre élevé d'attaques de loups dans le département. Depuis le début de l'année, les troupeaux d'ovins présents sur les pâturages des vallées de la Vésubie et de la Roya ont en effet subi près d'une centaine d'attaques, soit un tiers des faits constatés au niveau national, et un record de France pour 2012, selon les services de la préfecture azuréenne.

« Pas suffisant »

« Le cœur du parc du Mercantour, protégé, reste une zone propice à la reproduction du loup », glisse un spécialiste. « Aucun problème ne s'est jusqu'à présent posé avec des promeneurs », rassure cette source, qui comptabilise « une soixantaine de loups » dans le département. La préfecture annonce plutôt « 10 à 12 loups ». « Il y a plus d'une centaine de bêtes », juge de son côté Jean-Philippe Frère, secrétaire générale de la FDSEA (syndicat d'exploitants agricoles) dans les Alpes-Maritimes. Si onze « prélèvements » ont été autorisés cette année en France, « ce n'est pas suffisant », déplore le syndicaliste. Ce chiffre a pourtant quasiment été multiplié par deux depuis l'année dernière, en raison « de l'augmentation du nombre de loups », justifie un proche du dossier. Depuis le début de l'année, une exploitation du secteur d'Utelle a tout de même subi 24 attaques, faisant 99 victimes parmi les bêtes, précise la préfecture. Le sujet reste sensible dans le département : une louve avait été retrouvée morte l'année dernière, tuée sans autorisation.

Jean-Christophe Magnenet