French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Attaques du loup : les chiffres de la prédation explosent

Attaques du loup : les chiffres de la prédation explosent

Attaques du loup : les chiffres de la prédation explosent

Article publié par la Provence le vendredi 20 juillet 2012

Les attaques s'intensifient depuis 10 jours à Beaujeu ou Clamensane. Plusieurs attaques, dont certaines en pleine journée, ont eu lieu depuis une dizaine de jours. Ce sont d'ailleurs les chiens de protection qui ont fait fuir le loup.

Le bilan de la prédation dans les Alpes-de-Haute-Provence faisait apparaître, au 1erjuillet, 30 attaques imputées au loup et 102 victimes. Ces derniers jours, les chiffres ont évolué de manière très significative avec plusieurs attaques sur des troupeaux ovins perpétrées à Clamensane, Authon ou encore sur la montagne du Blayeul, à Beaujeu.

Une macabre liste loin d'être exhaustive ! "En quatre jours, nous dépassons le nombre d'attaques et de moutons tués relevé l'année dernière à la même période", commente Yves Derbez, président de l'association "Eleveurs et montagnes" et membre du Comité national loup.

Le loup en fuite

"C'est très inquiétant !" Sylvie Espécier, sous-préfète de Barcelonnette en charge du dossier loup, s'attendait à cette recrudescence. "Il n'y a pas de raison que le nombre d'attaques, qui a doublé en 2 ans, diminue cette année", avait-elle déclaré récemment.

À Authon, sur la montagne des Monges, le troupeau de 750 moutons du Groupe pastoral de Costeblle/Les Monges a subi à deux reprises des prédations : dans la nuit de dimanche à lundi puis mercredi matin, en plein jour, en présence de la bergère et des chiens de protection qui ont mis le loup en fuite. Un loup a été aperçu peu de temps avant par Alexandre Féraud, un des éleveurs, venu sur le terrain constater les dégâts de la première attaque qui s'est soldée par une brebis tuée.

À moins de 150 mètres de l'école de Clamensane

Autre pâturage et autre attaque. Sur la montagne du Blayeul, à Beaujeu, une prédation s'est, là encore, déroulée en plein jour, au nez et à la barbe du berger et des chiens de protection du troupeau de 1863 têtes de bétail. Ce n'est que le lendemain de l'attaque que le berger a constaté les blessures sur un jeune tardon et quatre autres ovins.

Après comptage du troupeau, des recherches ont été entreprises pour retrouver le bétail manquant. Neuf brebis tuées ont été localisées, douze manquent toujours à l'appel soit un bilan de 26 ovins blessés ou tués !

Des brebis égorgées, saignées, décapitées, éviscérées

À Clamensane, lassitude, tristesse et sentiment de colère ont submergé Jean-Claude Violano et sa famille lorsqu'ils ont découvert le carnage fait, dans la nuit du 10 au 11 juillet dernier, à leur troupeau, qui pâturait à proximité immédiate du village. À moins de 150 mètres de l'école du hameau, ils ont assisté à un spectacle de désolation. Pêle-mêle, ils ont retrouvé des brebis égorgées, saignées, décapitées, éviscérées pour être mangées.

Le bilan de cette attaque est lourd : 30 bêtes sont mortes, 5 brebis gestantes blessées avec de forts risques d'avortement. Un agent de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage a réalisé un constat. Pour l'éleveur, pas de doute : de tels dégâts ne peuvent être que l'oeuvre d'une meute de loups. Affaire à suivre.

Sylvie Arnaud (avec A.N.)