French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Neuf brebis tuées dans le Vaucluse

Neuf brebis tuées dans le Vaucluse

Lagarde-d'Apt

Neuf brebis tuées dans le Vaucluse, le spectre du loup est de retour

Article publié le jeudi 9 août 2012 par la Provence

S'agit-il d'une nouvelle attaque de loup ? En tout cas, plusieurs signes semblent l'indiquer. Neuf brebis ont été tuées dans la nuit de lundi à mardi à Lagarde d'Apt, dans les monts de Vaucluse, et sept autres, appartenant au même troupeau, grièvement blessées, ont dû être euthanasiées. Les traces de morsures seraient compatibles avec ce carnassier dont la présence a régulièrement été signalée dans le secteur.

"Il a attaqué pour tuer"

Mardi matin, un éleveur du plateau, venu chercher son troupeau de 120 brebis à Lagarde d'Apt, qui avait pâturé toute la nuit, a découvert neuf de ses bêtes tuées, égorgées de toute évidence par une "bête sauvage" et plusieurs autres profondément mordues. "Il a attaqué pour tuer", confiait, hier soir, cet éleveur qui a souhaité rester anonyme.

Le berger a signalé les attaques à l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui a envoyé des techniciens sur place pour constater les faits et procéder à des prélèvements sur lesquels doivent être pratiqués des examens approfondis afin de savoir si, oui ou non, le loup est bien à l'origine du carnage. Le troupeau pâture la nuit à cause des chaleurs de l'été, indique encore cet éleveur touché pour la première fois par une telle attaque.

Attendre les résultats des analyses

Si bien que les animaux étaient parqués sur le secteur de la Bastide, une zone boisée, où un ou plusieurs carnassiers ont pu attaquer les bêtes sans être inquiétés. Sur le plateau, la dernière attaque remontait à octobre 2011. Mais le spectre du loup revient régulièrement dans les zones d'élevage des monts de Vaucluse et du Mont Ventoux. Au cours de l'automne dernier, le loup était même devenu le personnage principal d'une série à épisodes, grâce notamment au témoignage d'un éleveur.

Jusqu'à ce qu'enfin un cadavre de loup soit découvert par un chasseur dans le mont Ventoux, autour de Bedoin (La Provence du 31 janvier 2012). Pour l'instant, on ne parle officiellement que d'une "attaque par un animal sauvage". Il faudra attendre les résultats des analyses des prélèvements pour connaître l'origine des morsures. Reste que pour Julien Bonnet, le président des éleveurs ovins de Vaucluse, qui a vu les cadavres des animaux, la signature de l'attaque ne fait aucun doute. Cet éleveur est convaincu qu'un groupe de loups est bien à l'origine du massacre.

C.I. et J.Bn