French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Pour que l'Ardèche soit reconnue "comme zone d'exclusion du loup"

Pour que l'Ardèche soit reconnue "comme zone d'exclusion du loup"

Pour que l'Ardèche soit reconnue "comme zone d'exclusion du loup"

Article publié par le Dauphiné Libéré le 1er décembre 2012

Après le Parc naturel régional, les maires ruraux, les prises de position des élus et des syndicats, c'est la chambre d'agriculture qui, lors de sa session du 29 novembre, a voté une motion concernant le loup.

« Elle prend en compte la spécificité du territoire avec l'importance de l'élevage sur le plateau ardéchois, des effets positifs de ce métier pour la biodiversité et des modes de gestion des troupeaux », indique Jean-Luc Flaugère, président. Et de reconnaître : « les services de l'État ont été réactifs avec l'autorisation des tirs d'effarouchement puis de défense ». Pour autant, les mesures en place ont montré « leur inefficacité ».

Un enjeu de territoire

Alors que le nouveau plan national 2013-2017 sur le loup va être discuté, les élus de la chambre d'agriculture sollicitent d'ores et déjà les parlementaires locaux. « C'est un enjeu de territoire avant tout, mais il mêle des aspects économiques et humains », assure Jérôme Volle (FDSEA). Et Vincent Vallet (JA) d'enchérir : « Le seul prédateur du loup, c'est nous. C'est l'homme. »

Dans la motion, les élus considèrent que « la présence du loup est totalement incompatible avec l'élevage sur l'ensemble du territoire » et demandent « une modification des règlements, de la législation et que le département soit reconnu comme zone d'exclusion du loup ».