French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse HAUTES-ALPES Trois brebis tuées

HAUTES-ALPES Trois brebis tuées

HAUTES-ALPES Trois brebis tuées, deux disparues : le loup suspecté par l'éleveur

Article publié le 8 mai 2013 par le Dauphiné Libéré


Au Gaec des Coquelicots, au hameau de Maubourg à Agnières-en-Dévoluy, avec le printemps revenu et l'herbe suffisante, Amandine et Cédric Arnaud avaient décidé de mettre leurs 130 brebis dehors après un hiver particulièrement long. Un parc avait été fait entre la bergerie et la maison d'habitation pour que les ovins y passent la nuit.

C'était leur première nuit dans le parc. Toutes les brebis étaient gestantes. À 5 h, l'exploitant s'est levé pour aller donner le foin aux bêtes restées à l'intérieur. C'est en sortant de chez lui qu'il a remarqué que les brebis étaient complètement effarouchées. Après avoir regroupé le troupeau avec son épouse, il n'a pu que constater les dégâts avec le jour qui se levait... Un cadavre dans le parc, puis un deuxième, une brebis prise dans le filet par la peur et qui agonisait... Puis, un peu plus loin, dans un parc adjacent, une autre bête encore, prise au piège et dépecée sur place.

Deux autres brebis ont disparu

L'attaque a eu lieu au petit matin, hier, dans un parc fermé défendu par un patou. « Le loup est à l'origine de l'attaque. Il ne s'agit pas de chien errant », assure l'éleveur Cédric Arnaud.

Des constatations ont été réalisées par des agents de l'ONCFS (office national de la chasse et de la faune sauvage) afin de vérifier s'il s'agissait effectivement de l'attaque d'un loup. La préfecture des Hautes-Alpes a confirmé qu'un dossier était instruit par les services de l'État, mais qu'il était pour l'heure "impossible d'imputer l'attaque au loup".

Le maire du Dévoluy, Jean-Marie Bernard, a demandé la mise en place d'urgence du nouveau plan national loup. « Il faut arrêter de tergiverser et prélever un canidé », a-t-il insisté.