French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Colombé-le-Sec - Aube- Onze brebis attaquées

Colombé-le-Sec - Aube- Onze brebis attaquées

Colombé-le-Sec - Loup ou chien errant ? Onze brebis attaquées

Article publié le 23 mai 2013 par L'Est-Eclair

Colombé-le-Sec - L'incertitude est complète sur son auteur mais l'attaque a été violente. La majorité des brebis ont été mordues au cou et quatre aux pattes arrière

Au petit matin, on s'affaire déjà dans les vignes de Colombé-le-Sec. Mais, hier, quelque chose clochait dans le pré tout proche où paissent habituellement 128 brebis. Elles sont dispersées, contrairement à leurs habitudes. Très vite, les vignerons s'aperçoivent que les animaux ont été attaqués. Au total, onze moutons portent des traces de morsures. Au cou principalement. Mais aussi sur les pattes arrière pour quatre d'entre eux. Au loin, ils aperçoivent un animal « gris et long ».
Sur place, au lieu-dit les Griottes, l'éleveur Jean-Baptiste Schreiner constate les dégâts. « Aucun animal n'est décédé, mais certains sont durement touchés. Certaines brebis se sont vu arracher des morceaux entiers de patte, déplore celui qui est à la tête de la ferme Saint-Nicolas à Bar-sur-Aube. Trois brebis, les plus touchées, ont pu être ramenées à l'exploitation. « Les autres étaient complètement apeurées. On n'a pas pu les approcher », indique Jean-Baptiste Schreiner.
S'agit-il d'un chien ou d'un loup ? Nul ne peut le dire. Mais cette dernière hypothèse n'est pas écartée.

Un loup ? « Possible »

« C'est une piste, il est possible que ce soit un loup, mais on ne peut être formel », indique Denis Koniska, de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. « La population actuelle de loups augmente et il y a toujours des jeunes qui vont chercher de nouveaux territoires. Les loups peuvent parcourir des centaines de kilomètres », souligne-t-il. D'autant que ce n'est pas la première fois qu'un loup - ou du moins ce qui y ressemble - est signalé. « En novembre dernier, plusieurs suspicions de présence de loups nous ont été signalées non loin de là, poursuit Denis Koniska. Dans le cas présent, on ne peut être certain qu'il s'agisse d'un loup. Il faudrait pouvoir examiner un animal mort et observer les traces de dentition, mesurer la profondeur des morsures... », explique l'agent de l'Office national de la chasse qui s'est rendu sur place. Loup ou non, l'inquiétude est réelle à Colombé-le-Sec. Par précaution, hier, Sylvain Jacquinot, lui aussi éleveur de brebis à Colombé-le-Sec, a rentré quatre-vingts brebis.
« On va ouvrir l'œil », assure le président de la société de chasse locale, Romaric Soret.

Mathieu GIBET