French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Le loup est de retour en terres neuchâteloises

Le loup est de retour en terres neuchâteloises

Loup y es-tu? Oui!

Article publié par le 29 mai 2013

Le loup est de retour en terres neuchâteloises après 168 ans d'absence.

Sa présence a été confirmée par des prélèvements ADN au début du mois entre Couvet et La Brévine. C'est la première fois qu'un individu est formellement identifié dans la partie suisse de l'Arc jurassien. Le loup, dont on ignore pour l'instant le sexe, a attaqué un chevreuil et un daim entre le 2 et le 5 mai. Il s'agit d'un loup italien. Rien ne prouve qu'il soit encore sur le territoire cantonal aujourd'hui. Une vingtaine d'individus vivent actuellement en Suisse.

Pas besoin de cacher les petits Chaperon-rouge, le loup qui a été observé sur le territoire cantonal est en bonne santé et il a peur de l'homme. En revanche, si vous le croisez, n'essayez pas de l'approcher ou de lui donner à manger : il doit être abordé comme les autres animaux sauvages.

Arrivée anticipée

Le Canton de Neuchâtel a anticipé l'arrivée du canis lupus dans l'Arc jurassien. Un groupe a été mis en pied en 2011, lorsqu'un individu a été identifié dans la région de Pontarlier. Ce groupe est constitué de représentants des autorités cantonales, de la Confédération et des diverses parties concernées par l'arrivée du canidé (éleveurs, chasseurs, associations de protection de l'environnement, experts) dans la région.
Le loup est un animal protégé, il ne peut être tiré sans l'aval du Canton.

Les éleveurs sont indemnisés pour les attaques imputées au loup à raison de 80% par la Confédération et 20% par le Canton. /comm-sma