French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Plan d'action national loup : les arrêtés sont parus

Plan d'action national loup : les arrêtés sont parus

Revue de presse

Plan d'action national loup : les arrêtés sont parus

Article publié le mardi 28 mai 2013 par Localtisinfo.com

Les arrêtés permettant la mise en œuvre du plan d'action national loup pour la période 2013-2017 sont parus au Journal officiel du 28 mai. En complément de l'accompagnement des éleveurs, dans le cadre des grands principes définis par le troisième plan d'action national, des dérogations à l'interdiction de destruction de spécimens de loups peuvent être accordées par les préfets "dans la mesure où elles ne nuisent pas au maintien de l'état de conservation favorable de l'espèce".
Un premier arrêté fixe en conséquence les conditions et limites dans lesquelles ces dérogations peuvent être accordées. En application de ce principe de dérogation stricte, un deuxième arrêté fixe à 24 le nombre maximum de spécimens de loups dont la destruction départementale pourra être autorisée pour la période 2013-2014. Enfin, un troisième arrêté fixe la liste des départements dans lesquels peuvent être délimitées les unités d'action prévues par le premier arrêté et correspondant aux zones où la prédation du loup est probable. Cette liste comprend les départements suivants : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Drôme, Isère, Lozère, Pyrénées-Orientales, Savoie, Haut-Rhin, Haute-Saône, Haute-Savoie, Vosges, Var et Vaucluse. En cas de destruction ou de blessure d'un loup, les maires des communes concernées devront être informés par l'autorité préfectorale.

Philie Marcangelo-Leos / Victoires-Editions

 

Prédateurs - Le « plan loup » est effectif (arrêtés)

Article publié le mercredi 29 mai 2013 par la France agricole

Les trois arrêtés nécessaires à la mise en œuvre du « plan loup », signés à la mi-mai 2013 par les ministres de l'Ecologie et de l'Agriculture, ont été publiés, ce mardi 28 mai 2013, au Journal officiel.

Le premier arrêté fixe les « conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup (Canis lupus) ». Il précise notamment les modalités des opérations d'effarouchement et de destruction, celles des tirs de défense ou de prélèvement.

Le deuxième arrêté fixe la liste des départements dans lesquels peuvent être délimitées les « unités d'action », à savoir les zones où des tirs de défense dite « renforcée » peuvent intervenir. Ces départements sont au nombre de 14 : Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Drôme, Isère, Lozère, Pyrénées-Orientales, Savoie, Haut-Rhin, Haute-Saône, Haute-Savoie, Vosges, Var, Vaucluse.

Le troisième arrêté fixe – à 24 – le nombre maximal de loups dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2013-2014.