French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Communiqué de la Confédération paysanne

Communiqué de la Confédération paysanne

Communiqué de presse de la Confédération paysanne

Publié le 22 mai 2013

Plan loup : L'annonce de 24 prélèvements est un leurre !

Le plan Loup a été signé la semaine dernière par les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement. On apprenait dans la foulée que la Fédération nationale ovine (FNO*), d'abord clairement favorable, appelle à manifester demain pour demander son application immédiate et une régulation pourtant absente du texte. Notre étonnement est grand face à ce revirement de la FNO*... Pour la Confédération paysanne, ce Plan loup n'a jamais été suffisant. Il est plus que jamais urgent de mettre en place une véritable régulation qui réponde réellement à la détresse des éleveurs soumis à la prédation.

Les 24 prélèvements par an prévus pour la période 2013-2017 ne changeront rien car ce plafond garantit avant tout l'augmentation de la population de loups à terme. Nous rappelons avec consternation que seulement sept loups ont été prélevés depuis 2008 sur les 360 autorisations de tirs de défense délivrées et les 20 prélèvements ordonnés par l'État.

Les attaques n'ont cessé depuis le début d'année et se multiplient avec la sortie des troupeaux. Le Plan Loup ne répond en rien à la pression insoutenable que produit la prolifération de l'espèce loup sur les activités pastorales.

L'État doit solliciter la Commission Européenne et les États membres pour modifier le statut « d'espèce strictement protégée » dans l'annexe 4 de la directive Habitat et appliquer concrètement les possibles dérogations non exploitées à ce jour permettant la mise en place d'une régulation efficace, qui garantisse la pérennité des élevages. Malgré la validation officielle du Plan loup, la Confédération paysanne ne cessera de défendre l'élevage de plein air, nourri surtout à l'herbe, ainsi que ses éleveurs garants de l'entretien et de la conservation de la nature qui s'efforcent de vivre dignement de leur travail.