French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Suisse - Les députés disent oui à un Valais sans loup

Suisse - Les députés disent oui à un Valais sans loup

Suisse - Les députés disent oui à un Valais sans loup

Article publié le 14 juin 2013 par Le Nouvelliste

Le Grand Conseil a très clairement accepté une résolution en faveur d'un Valais sans loup.

Le groupe chrétien-social du Haut a demandé que «le canton du Valais devienne une zone d'exclusion des loups» et que le loup de la Vallée de Conches, le fameux M35, soit abattu.

Le Grand Conseil a dit oui par 77 voix, 14 non et 4 abstentions à cette résolution. Un message en ce sens sera envoyé à l'Office fédéral de l'environnement, comme l'ont déjà fait les communes conchardes.

Le député Frank Wenger affirme même que si quelqu'un veut du loup qui sévit dans le Haut-Valais, il peut sans autre l'adopter. Une livraison à domicile est même possible, précise-t-il...

Jean-Yves GABBUD

Valais - Le loup s'invite dans les parlements

Article publié par Le Matin le 13 juin 2013

Le massacre en moins d'un mois par un loup de 29 moutons dans le Haut-Valais agite les élus cantonaux et fédéraux.

Le sort de M35, le loup accusé d'avoir dévoré 29 moutons dans le Haut-Valais ces dernières semaines, était jusqu'à présent suspendu à un accord entre les autorités de Goms (VS) et l'Office fédéral de l'Environnement. Si les premières appelaient de leurs vœux une autorisation de tir, le second avait demandé des informations supplémentaires, notamment sur les conditions de protection des troupeaux attaqués. Mais la liste des ennemis du prédateur s'est allongée aujourd'hui, dans le camp des politiques cette fois.

Au Grand Conseil valaisan ce matin, plusieurs allusions au canidé ont été glissées dans les interventions des parlementaires. Grégory Logean (UDC) a notamment déclaré : « Avec un fusil et une boîte de cartouches, nous pourrions réaliser des substantielles économies en ce qui concerne la gestion du loup.» D'ailleurs deux questions urgentes seront discutées demain au Parlement valaisan, l'une intitulée «Modification des conditions de tir des grands prédateurs» et l'autre demandant carrément «Un Valais sans loup». Cette dernière exige que M35 «soit supprimé sans délai». Les deux textes ont été déposés par des élus hauts-valaisans.

A Berne, aussi les parlementaires hauts-valaisans se sont emparés de la problématique. Selon le site de Radio Rottu Oberwallis, Viola Amherd (conseillère nationale PDC) et René Imoberdorf (conseiller aux Etats PDC) vont également déposer une interpellation sur la problématique du loup. Il sera notamment demandé au Conseil fédéral de s'exprimer sur une éventuelle marge de manœuvre dans l'application du Concept Loup dans les zones difficiles à protéger. (Le Matin)

Melina Schroeter