French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Le préfet du Var veut recruter des chasseurs de loups

Le préfet du Var veut recruter des chasseurs de loups

Aups - Le préfet du Var veut recruter des chasseurs de loups à l'étranger

Article publié le 8 juillet 2013 par Var Matin

Interpellé après une nouvelle attaque de loup, le préfet du Var a expliqué rechercher des chasseurs spécialisés "en Amérique du Nord ou en Europe de l'Est."

Cinq chèvres égorgées en onze mois par un loup, dont la dernière samedi matin... Aurélie Gilloppe et Mahieu Chaffard, dont l'élevage porcins et caprins se trouve à Bauduen, ont légitimement exprimé leur colère et leur découragement, ce matin, au préfet de passage à Aups. Avec une action choc : le cadavre dévoré , symboliquement déposé sur le parvis de la mairie.

"Les loups s'adaptent à la présence humaine. Nous avons des patoux, notre troupeau de 50 chèvres est rentré le soir, mais cela ne suffit plus. Nous vous demandons d'accorder aux sociétés de chasse des bracelets afin de prélever les loups. Les chasseurs sont les mieux placés ", a expliqué Aurélie Gilloppe à Laurent Cayrel.

"En France, personne ne sait chasser le loup"

Un message bien reçu par le représentant de l'Etat, qui a indiqué que la régulation du loup était une priorité. "Les quotas de prélèvement sont passés de 11 à 22 loups sur le territoire national", a-t-il expliqué.

Des experts de la chasse au loup pourraient être recrutés à l'étranger. "A Canjuers, nous avons organisé une battue avec 150 chasseurs en février dernier, qui n'a donné aucun résultat. En France, personne ne sait chasser le loup".

Le préfet recherche donc "des gens spécialisés, pourquoi pas en Amérique du Nord ou en Europe de l'Est."