French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Le tir de loup autorisé dans les Alpes-Maritimes

Le tir de loup autorisé dans les Alpes-Maritimes

Tir de prélèvement autorisé dans les Alpes-Maritimes

 

Le tir de loup autorisé dans les Alpes-Maritimes

Article publié le lundi 5 août 2013 par Nice Matin

Le préfet des Alpes-Maritimes vient d'autoriser lundi le tir de prélèvement de deux loups sur les communes de Roquebillière et Belvédère dans les Alpes-Maritimes.

Les Alpes-Maritimes sont le département le plus touché par les prédations. Celles-ci ont concerné 2417 animaux en 2012, soit plus du tiers des pertes au niveau national.

"Depuis le début de l'année 2013, 355 attaques sont attribuées au prédateur dans le département des Alpes-Maritimes, ayant occasionné 1 300 victimes. Sur le seul secteur de Roquebillière et Belvédère, 60 attaques ayant entraîné plus de 200 victimes sont intervenues depuis le début de l'année", précise les services de la préfecture.

Une opération de tirs de prélèvement de 2 loups (mâle ou femelle, jeune ou adulte) est donc autorisée à partir du 5 août, pour une durée de 1 mois, de jour comme de nuit, par les agents du service départemental de l'ONCFS, les Lieutenants de Louveterie des Alpes-Maritimes nommés par arrêté préfectoral et les chasseurs habilités par le Préfet à participer aux opérations de prélèvement de loups par dérogation au statut de protection de l'espèce en vue de la protection des troupeaux.

 

Prélèvement de deux loups autorisé sur Belvédère et Roquebillière

Article publié le 5 août par Webtime Medias Riviera

Les mesures de protection des troupeaux et d'effarouchement du loup sont loin de suffire dans le parc du Mercantour et dans ses abords. Les pertes liées à la prédation s'avèrent malgré tout très importantes, mettant en difficulté l'économie pastorale notamment dans les secteurs de Belvédère et de Roquebillière dans le haut-pays niçois.

Depuis le début de l'année 2013, 355 attaques sont attribuées au prédateur dans le département des Alpes-Maritimes, ayant occasionné 1 300 victimes. Sur le seul secteur de Roquebillière et Belvédère, 60 attaques ayant entraîné plus de 200 victimes sont intervenues depuis le début de l'année. A noter que le département des Alpes-Maritimes est le plus touché par les prédations : celles-ci ont concerné 2417 animaux en 2012, soit plus du tiers des pertes au niveau national.

C'est pourquoi le préfet des Alpes-Maritimes a autorisé, à partir d'aujourd'hui lundi 5 août et pour une durée de 1 mois, une opération de tir de prélèvement de 2 loups dans les communes de Belvédère et de Roquebillière, hors de la zone cœur du Parc National du Mercantour.

Jean-Pierre Largillet