French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Valais -Le loup a été tué dans la Vallée de Conches

Valais -Le loup a été tué dans la Vallée de Conches

Valais -Le loup a été tué dans la Vallée de Conches

Article publié le 3 septembre 2013

Les gardes-chasse professionnels ont abattu lundi le prédateur dans la Vallée de Conches, selon le site de l'Etat du Valais.

Le loup de la vallée de Conches (VS) a été abattu lundi soir par des gardes-chasse. Le tir a eu lieu dans le périmètre autorisé lors d'une attaque du prédateur contre un troupeau de moutons. Une autorisation de tir avait été délivrée le 29 août.

Les gardes-chasse n'ont pas pu empêcher le loup de blesser un des moutons, a communiqué mardi l'Etat du Valais. La dépouille de l'animal a été remise au Tierspital de Berne pour analyse, conformément au Concept Loup Suisse.

L'autorisation de tir a été délivrée en raison des dégâts commis par le prédateur. Il avait tué 39 moutons sur des alpages entre le 24 juillet et le 24 août. Les gardes-chasse avaient un délai de 60 jours pour abattre l'animal dans la zone où les dégâts ont été commis.

Critiques du WWF

Le WWF «critique sévèrement l'abattage d'un loup à Conches», écrit l'organisation mardi dans une prise de position. «C'est une erreur et une action à courte vue». En croyant que le fusil est une réponse, le canton s'empêche de recourir à de véritables solutions, indique l'organisation.

Pro Natura souhaite une entrevue avec le conseiller d'Etat Jacques Melly, chef du département de l'environnement afin de «trouver des solutions pour le mouton et le loup». Des recommandations avaient été faites avant la montée des ovins à l'alpage pour contrer un scénario qui se répète chaque année.

Les deux organisations estiment que des solutions existent et demandent au canton de soutenir les éleveurs dans la mise en œuvre de mesures de protection des troupeaux. Les tirs de loups ne sauraient empêcher le retour naturel du prédateur dans la vallée de Conches, porte d'entrée naturelle pour les loups venant d'Italie ou des Grisons.

Exclure le loup

Les attaques de loups, deux mâles dénommés M35 et M38, dans la vallée de Conches dès le début de l'été ont provoqué de vives réactions. Les autorités communales sont montées au créneau le 5 juin pour crier leur ras-le-bol.

Les présidents des communes de la vallée ont réclamé que la région soit exempte de loups. «Conches n'est pas un espace de vie pour les grands prédateurs qui mettent en danger la sécurité et la durabilité du développement de notre vallée», ont-ils écrit dans une prise de position.

Une vingtaine de moutons étaient déjà tombés sous les crocs d'un loup au début juin. Un loup avait abandonné les restes d'un chevreuil à proximité d'une gare et un prédateur a même été vu dans les ruelles de l'un des villages.

Les autorités communales ont reçu l'appui de députés haut-valaisans au Grand Conseil. Les parlementaires valaisans ont accepté une résolution demandant la suppression sans délai du loup M35. Le parlement s'est aussi dit favorable à ce que le Valais devienne une zone d'exclusion des loups.

(ats/Newsnet)