French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Jura. Une possible attaque de loup dans la forêt du Risoux

Jura. Une possible attaque de loup dans la forêt du Risoux

Jura. Une possible attaque de loup dans la forêt du Risoux

Article publié le 5 septembre 2013 par Le Progrès

Les Rousses. Un éleveur de brebis a subi deux attaques en l'espace d'une semaine. La piste du loup est privilégiée tandis qu'une réunion en préfecture est attendue très vite. Seize brebis ont été tuées au total entre Morez et les Rousses.

À chaque fois, la même question revient : le loup est-il l'auteur de ces attaques ? Ne peut-on pas confondre avec les morsures d'un lynx par exemple ou d'un chien en divagation ? Mais pour l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, l'attaque qui a tué plusieurs brebis entre Morez et les Rousses est très certainement celle d'un loup.

Le troupeau de Xavier Broquet, éleveur à « Trélarce », sur la commune des Rousses, a subi deux attaques en l'espace d'une semaine. La première fois, deux brebis ont péri. La seconde fois, dans la nuit de lundi à mardi, quatorze bêtes ont été égorgées et mangées sur place. Quatorze, c'est le nombre de carcasses qui ont pu être retrouvées. Car d'autres éléments du troupeau ont disparu sans qu'il soit certain de pouvoir les récupérer vivants. L'étonnement est d'autant plus grand quand on sait que le troupeau était surveillé par une chienne patou et que des clôtures électriques entourent les parcelles. « La bête a dû profiter que des brebis se sont écartées du troupeau pour agir », suppose Xavier Broquet.

Une réunion doit se tenir en préfecture lundi prochain pour évoquer cette épineuse question.

Julien Billy

 

Haut-Jura : Le loup est-il dans le massif du Risoux ?

Article publié le 5 septembre 2013 par France3 Franche-Comté

Un troupeau de brebis a été attaqué plusieurs fois ces jours-ci dans le secteur des Rousses.

Xavier Broquet, l'éleveur a perdu 15 brebis sur un cheptel de 400 bêtes.

La semaine dernière, son troupeau a été attaqué au lieu-dit Plan Pichon, paradis des skieurs et du grand tétras. Le prédateur est revenu au même endroit dans la nuit de lundi à mardi.

Selon l'agriculteur, la piste du lynx serait écartée. Les morsures ne correspondent pas. Les services de l'office national de la faune sauvage auraient posé des pièges photographiques. Sans résultat ces derniers jours.

Un troupeau pourtant protégé

Cette attaque a surpris l'exploitant. Il explique avoir mis en place des enclos électriques de nuit. Un chien patou était présent au moment des attaques. L'éleveur en possède trois.

Le troupeau effarouché a forcé les clôtures. Plusieurs bêtes sont toujours égarées en forêt. D'autres sont rentrées d'elles même à la bergerie située à plusieurs kilomètres à Trélarce.

Xavier Broquet a redescendu l'ensemble du troupeau sur la station des Rousses. "J'attends la visite des services de l'état cet après-midi, pour voir quelles mesures seront prises" explique t-il.

Les moutons devaient rester tout le mois de septembre en forêt. Ce sera dans deux à trois semaines la période des naissances. "Moi je ne suis pas contre le loup... je sais qu'il est présent, et qu'il sera présent sur le massif" tempère l'éleveur jurassien. Il se demande comment il va pouvoir protéger plus son troupeau. Et avec quels moyens ?

Au mois de juillet, un loup avait déjà attaqué des troupeaux à Chatelblanc (Doubs) puis Foncine-le-Haut (Jura). L'animal avait pu être identifié grâce à un piège photographique.

Sophie Courageot