French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Le loup bientôt en forêt de Fontainebleau ?

Le loup bientôt en forêt de Fontainebleau ?

Fontainebleau - Le loup bientôt en forêt de Fontainebleau ?

Article publié le 21 novembre 2013 par La République de Seine et Marne

Prédateur redouté et en pleine expansion dans l'Est du pays, le loup pourrait bientôt faire son apparition en forêt de Fontainebleau. Fantasme ou réelle menace ?

Loup, y es-tu en forêt de Fontainebleau ? Pas encore, mais ce n'est qu'une question de temps selon certains spécialistes qui viennent de tirer la sonnette d'alarme. Réapparu dans les Alpes maritimes en 1992, désormais présent sur tous les massifs français, il est en pleine expansion dans notre pays. Les derniers relevés font état de 300 loups en France, un chiffre en constante augmentation à mesure qu'il élargit son territoire. C'est ainsi qu'une vingtaine de troupeaux ont été attaqués par un prédateur en mai dernier en Haute Marne.

Chiens errants ou loups ? L'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) a officiellement reconnu la présence du Canis Lipus via des photos authentifiées. Désormais, il n'est plus qu'à 200 km de Paris. « Si rien ne change, le loup sera à Fontainebleau d'ici deux à trois ans en ayant tué de nombreux ovins en chemin, dit Jean-Luc Valérie, auteur du livre »le retour du loup en Lorraine« . Les populations sont incontrôlables car indétectables. De plus, les moyens de protection utilisés actuellement sont obsolètes donc, d'une certaine façon on nourrit le loup ce qui favorise son essor et sa dispersion ».

« C'est possible » selon l'ONF

L'information peut faire sourire, ou au contraire effrayer. Certains, en tout cas, tremblent d'avance : « Ceux qui s'imaginent encore que le loup est une brave bête inoffensive se trompent lourdement ou frôlent l'inconscience. Ces bêtes dévorent tout et n'importe quoi sur leur passage. Chevreuils, chiens, moutons, vaches, ânes, chevaux... rien ne leur fait peur ! » dit par exemple Benjamin Basset, journaliste à « Nos chasses ». Dans les massifs, le Ministère vient d'autoriser les chasseurs à tirer les loups hors des battues réglementées. Un choix forcément contesté par les anti-chasse qui dénoncent un « retour à la barbarie digne du 19e siècle ».

À Fontainebleau, en tout cas, on ne nie pas l'éventualité, tout en relativisant : « Le loup se trouve en Côte d'Or. L'hypothèse qu'il émigre en Forêt domaniale de Fontainebleau est en théorie possible. Néanmoins, c'est peu probable car le loup a besoin d'un territoire où il ne sera pas dérangé, ce qui ne sera pas le cas en Forêt de Fontainebleau avec toutes les routes qui la composent. Il devra par ailleurs traversé de nombreuses routes.

Il ne peut pas être un prédateur naturel du sanglier qui n'est pas un gibier facile. Il s'attaque davantage aux moutons » nous répond Benjamin Beaussant, directeur de l'agence ONF de Fontainebleau. La proie favorite du loup, le mouton, n'est guère présent en Seine-et-Marne. Pas sûr donc qu'il se trouve à son aise dans notre massif. Reste que les spécialistes de la faune sauvage suivront à coup sûr avec attention les mouvements des populations. Mais pour le moment, pas besoin de « crier au loup » !

Yoann VALLIER

—–

Absent de Seine-et-Marne depuis 1870

Avant que l'homme n'installe ses habitations près de la forêt, le loup fréquentait la forêt de Fontainebleau. Dès le XIIIe siècle, les rois tentèrent de la faire disparaître, allant jusqu'à imposer la participation d'un homme par famille aux battues au XVIe siècle ! Après la Révolution, de fortes primes sont offertes à leurs chasseurs, jusqu'à la fin du règne de Napoléon III où le chapitre de la destruction des loups en forêt de Fontainebleau était officiellement clos. (Source : Association de sauvegarde de Montigny)