French Dutch English German Italian Russian Spanish

Revue de presse

Accueil Revue de presse Hautes-Alpes : la FDSEA réfléchit à ressortir les bonnets noirs

Hautes-Alpes : la FDSEA réfléchit à ressortir les bonnets noirs

Hautes-Alpes : la FDSEA réfléchit à ressortir les bonnets noirs

Article publié par Alpes 1 le 6 décembre 2013

Hautes-Alpes - La FDSEA des Hautes-Alpes réfléchit en ce début de semaine à une action à mener avec les Alpes de Haute-Provence pour répondre à la suspension du tir de prélèvement du loup. Après l'attaque en novembre dernier d'un troupeau de brebis à Prunières dans le Savinois, la préfecture des Hautes-Alpes avait décidé d'un tir de prélèvement d'un loup. Mais après que trois associations écologistes aient déposé un référé, le tribunal administratif de Marseille a finalement décidé de suspendre ce tir.

L'heure est donc à la mobilisation pour le syndicat agricole, les bonnets noirs pourraient ressortir dans les rues des Hautes-Alpes. La FDSEA réfléchit à mener une action, après la suspension du tir de prélèvement d'un loup dans le département. Une mobilisation qui pourrait être commune avec les Alpes de Haute-Provence. Mais René Laurens, le président du syndicat agricole dans le 05 ne décolère pas. "On est très en colère d'avoir vu ces trois associations réagir. Enlever la loup, après l'attaque, c'était marquer le coup par respect pour l'éleveur. Ce sont des gens qui vivent de procès", réagissait-il sur Alpes 1.

Autre sujet d'inquiétude : alors qu'une mobilisation a eu lieu ce vendredi pour défendre la filière laitière et les prix bas imposés par les industriels, pour René Laurens, il faut désormais s'organiser. "Les éleveurs peinent à gagner leur vie, ils ne touchent plus de salaires et peinent à rembourser leurs dettes. Il y a urgence à réagir, j'image qu'il faudrait faire de la transformation (fromage, yaourts...), faire le maximum de circuits court et passer à un système coopératif".
A noter que René Laurens se satisfait de la nouvelle Politique Agricole Commune qui devrait mettre à plat toutes les aides, et mieux accompagner les petites exploitations.